Des fugues plus longues et plus fréquentes en 2010

03/05/11 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

Source: Le Vif

Si leur nombre reste constant, les fugueurs disparaissent plus souvent, plus longtemps et sont de plus en plus jeunes.

Des fugues plus longues et plus fréquentes en 2010

© DR

Le rapport annuel de la Fondation Child Focus met en avant trois nouvelles tendances dans le comportement des enfants qui décident de fuir leur milieu familial. Premièrement, ils sont de plus en plus jeunes. Ainsi, 85 enfants de moins de 12 ans ont fugué en 2009. En 2010, leur nombre est passé à 122 : une augmentation de 50%. Inquiète, Christine Kloeck (directrice générale de la fondation) tire la sonnette d'alarme : "en deçà de 12 ans, les enfants présentent une vulnérabilité accrue du simple fait de leur manque d'expérience. Ils n'ont absolument pas conscience des dangers de la rue et des mauvaises personnes qu'ils peuvent être amenés à rencontrer".

De plus, les fugueurs ont prolongé la durée de leur escapade solitaire : 6 % d'entre eux ont ainsi quitté leur maison ou foyer d'accueil pendant plus d'une semaine. Un chiffre qui bat le record de ces cinq dernières années. Enfin, ces mêmes enfants récidivent de plus en plus souvent.

Les raisons des fuites du domicile concernent toujours une situation problématique au sein de la famille, de l'école ou de la société.

Concernant les abus sexuels, Child Focus a compté 10 signalements par semaine en 2010 et 12 en 2011. Cette différence ne signifie pas nécessairement une augmentation de victimes, mais plutôt qu'elles réalisent qu'il est dans leur intérêt de chercher de l'aide.

Mathilde Perrin, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires