Découverte d'une nouvelle planète habitable "incroyablement proche" de la Terre

18/12/15 à 11:03 - Mise à jour à 12:04

Source: Le Vif

D'après des scientifiques australiens, la découverte d'une nouvelle planète habitable signifierait que de la vie étrangère pourrait exister proche de notre planète, rapporte The Telegraph.

Découverte d'une nouvelle planète habitable "incroyablement proche" de la Terre

Système de la planète Wolf 1061c © UNSW

Des scientifiques australiens ont fait la découverte d'une potentielle planète habitable. Nommée Wolf 1061c, la planète se trouve à 14 années lumières (environ 132 454 milliards de kilomètres) de la terre. Ce qui fait d'elle la planète habitable la plus proche de nous. La planète, découverte en 2013, vient seulement de révéler tous ses secrets. Pour les scientifiques, de la vie étrangère pourrait donc exister bien plus proche de notre planète que ce que l'on pensait auparavant. La découverte se base sur les observations collectées par le télescope de l'Observatoire Européen austral au Chili.

Les astronomes décrivent cette planète comme étant incroyablement proche de la Terre. Même s'il faudrait 60 000 années à l'homme pour y accéder et qu'elle est 100 fois trop pâle pour pourvoir être détectée à l'oeil nu. Car par rapport à la taille de l'Univers, cette distance est infime. Pour Duncan Wright, de l'Université de New South Wales, c'est fascinant de penser qu'une planète si proche pourrait abriter de la vie.

La planète, qui possède quatre fois la masse de la terre, est l'un des trois corps en orbite autour de Wolf 1061, une étoile naine rouge découverte au siècle dernier. Cette planète est en orbite dans la zone "Goldilocks", la zone habitable dans laquelle de l'eau liquide et de la vie pourraient exister.

Les astronomes pensent que Wolf 1061c possède les critères nécessaires à l'apparition de la vie. Ils l'étudieront plus en détails dans les prochains mois quand elle sera en orbite proche de la terre. Pour le moment, une vingtaine de planètes sont susceptibles d'abriter de la vie. Le problème est qu'elles se trouvent en général à plusieurs centaines d'années-lumière, ce qui les rend difficile à observer.

E.D

Nos partenaires