Découverte d'une nouvelle particule

13/10/14 à 17:41 - Mise à jour à 17:41

Source: Belga

Des chercheurs du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) ont découvert une nouvelle particule, a-t-on appris lundi.

Découverte d'une nouvelle particule

© Image Globe

Ce méson baptisé Ds3*(2860)\x{02c9} pourrait livrer quantité d'informations sur les forces d'attraction au sein du noyau des atomes. Les mésons sont des particules instables, à durée de vie très courte, composées d'une paire quark-antiquark. Cette paire tient ensemble grâce à l'interaction forte, une des quatre forces fondamentales de la physique.

Elle est si forte qu'elle contribue plus à la masse de l'atome que les quarks eux-mêmes. Il est beaucoup plus difficile de la décrire mathématiquement que les trois autres forces, explique Tim Gershon, de l'Université de Warwick (GB), co-auteur des travaux.

Il est possible de calculer l'interaction forte avec un procédé complexe de chromodynamique quantique appelé "Lattice QCD" et nécessitant des superordinateurs, ajoute M. Gershon, cité dans un communiqué de son université. "Mais il faut ensuite vérifier ces résultats avec des données expérimentales, et la nouvelle particule est idéale pour cela". Elle a en effet un quark "charm" lourd qui simplifie les calculs.

Ds3*(2860)\x{02c9} a été découverte par l'équipe du détecteur "Large Hadron Collider beauty" (LHCb) au CERN, le plus grand centre de physique des particules au monde situé près de Genève, en Suisse. Ces travaux ont été publiés dans les revues "Physical Review Letters" et "Physical Review D".

En savoir plus sur:

Nos partenaires