Découverte d'un terrifiant poulet préhistorique

20/03/14 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Le Vif

Un nouveau dinosaure, surnommé "le Poulet de l'Enfer", vient d'être reconstitué par les paléontologues américains.

Découverte d'un terrifiant poulet préhistorique

© Capture d'écran YouTube

Les paléontologues américains ont annoncé, ce mercredi 19 mars, être parvenus à reconstituer ce poulet géant à partir des squelettes de trois spécimens fossilisés retrouvés à la fin des années 90 dans la formation rocheuse de Hell Creek dans le Dakota du Nord et le Dakota du Sud aux États-Unis.

Il s'agit du Caenagnathidae, une nouvelle espèce de dinosaure à plumes et à l'allure de poulet appartenant à la famille des oviraptorosaures et qui peuplait le nord de l'Amérique il y a environ 66 millions d'années.

Haut de 1,5 mètre aux hanches et long de 3,5 mètres pour un poids de 200 à 300 kilos, il est à ce jour le plus grand oviraptorosaure retrouvé en Amérique du Nord.

"Il devait être terrifiant", confient les experts.

Baptisé "Anzu Wyliei" - "Wyliei", d'après le nom du petit-fils d'un administrateur du Musée d'histoire naturelle Carnegie de Pittsburgh (Pennsylvanie) où se trouvent les trois squelettes fossilisés, et "Anzu" pour sa ressemblance à une divinité sumérienne démoniaque à l'apparence d'un aigle à tête de lion - ce dinosaure au long cou, au bec sans dents et aux pattes longues et fines terminées par de puissantes griffes est aussi l'un des plus récents puisqu'il vivait à une époque très proche de l'extinction des dinosaures, explique Emma Schachner de l'université d'Utah, qui a participé aux recherches.

Après près d'un siècle de recherches, les spécialistes sont finalement parvenus à retrouver des fossiles qui montrent à quoi ressemblaient ces créatures de la tête au pied, se réjouit Matthew Lamanna, paléontologue au Musée Carnegie, qui a mené ces travaux publiés dans la revue américaine PLOS ONE.

Le peu de fossiles de Caenagnathidae retrouvés jusqu'alors en faisait l'espèce la moins connue et la plus énigmatique des oviraptorosaures.

Nos partenaires