Découverte d'un "boomerang" gaulois

19/09/14 à 13:49 - Mise à jour à 14:34

Source: Le Monde

Les aborigènes ne seraient pas les seuls à chasser avec un boomerang. Les Gaulois aussi. Ils auraient utilisé cette arme pour chasser la mouette et d'autres oiseaux marins.

Découverte d'un "boomerang" gaulois

Plage de la Hague © iStock

Selon Le Monde, des archéologues français ont découvert, sur la plage d'Urville-Nacqueville près de la Hague, ce qui s'apparente à un boomerang gaulois. Que l'on retrouve un si vieil objet en bois n'a rien de surprenant puisque l'eau salée conserve très bien ce matériau. L'objet en lui-même est plus étrange puisqu'il s'agit du premier du genre que l'on retrouve. Le "boomerang" daterait de 120 à 80 ans avant J.-C. et serait fait à partir de bois de pommier ou poirier. Un bois léger qui est encore utilisé actuellement dans la fabrication des boomerangs.

Les chercheurs qui ont modélisé l'objet en ont tout de même conclu qu'il ne s'agissait pas à proprement parler d'un véritable boomerang, puisque, s'il effectue une légère boucle, il ne revient pas dans la main de celui qui le lance. Les Gaulois l'utilisaient plus que probablement pour chasser des oiseaux marins ou pour les rabattre vers des filets.

Cerise sur le gâteau, grâce à cette découverte, les archéologues pensent avoir trouvé un important port gaulois vers l'Angleterre. On sait qu'il existait des ports qui permettaient de rejoindre la perfide Albion, comme le Portus Itius d'où César embarque pour se rendre en Grande-Bretagne, mais personne n'a encore réussi à les localiser avec précision.

Le boomerang n'est pas une invention exclusive des aborigènes. Dans d'autres peuplades, on utilisait aussi des boomerangs ou des "bâtons de jet" moins perfectionnés pour la chasse. On en retrouve dans différents endroits d'Europe comme aux Pays-Bas et en Allemagne. Le plus vieux boomerang a été découvert en 1985 à Oblazowa en Pologne et il est fait d'ivoire. Mais on en a aussi découvert en Afrique puisqu'on a retrouvé de luxueux exemplaires dans la tombe Toutankhamon en Égypte et plus récemment en Éthiopie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires