Comment la voix s'impose de plus en plus comme interface entre l'homme et la machine

06/07/18 à 11:41 - Mise à jour à 11:41
Du Le Vif/L'Express du 28/06/18

Les majordomes virtuels tentent d'envahir nos vies... Sont-ils vraiment malins et, surtout, peuvent-ils se transformer en espions ?

Ils s'appellent " Google Assistant ", " Siri ", " Alexa ", " Cortana ", ou encore " Bixby ". Ces agents conversationnels boostés à l'intelligence artificielle (IA) ont tous la même mission : répondre à vos moindres désirs à tout moment. Ou du moins essayer. Pour ça, leurs concepteurs - Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, Samsung - en installent partout : dans les smartphones, les tablettes, les ordinateurs, voire les frigos, ou, plus récemment, sous forme d'enceintes de salon à commande vocale, un marché en pleine croissance. Il devrait s'écouler 43,6 millions d'unités rien qu'aux Etats-Unis en 2018, selon la Consumer Technology Association. Et, d'après une étude menée par Voicebot.ai et Rain Agency, 47 millions d'Américains ont déjà accès à l'un de ces gadgets.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires