C'est le printemps

20/03/17 à 14:57 - Mise à jour à 17:25

L'équinoxe de printemps a lieu le 20 mars et non le 21 comme nous sommes nombreux à le penser. Explications.

C'est le printemps

© Belga

L'équinoxe de printemps a eu lieu ce lundi 20 mars à 10h28 et 38 secondes, heure belge. À ce moment précis, les deux hémisphères Nord et Sud sont éclairés de façon égale. Ou plutôt la nuit est alors aussi longue que le jour. Pas de jaloux, c'est 12 heures chacun, et ce partout dans le monde.

La bonne nouvelle c'est qu'à partir d'aujourd'hui, nos journées seront donc plus longues que nos nuits, et ce jusqu'à l'équinoxe d'automne. Voici une vidéo pour mieux comprendre.

Une terre qui penche

Pour rappel l'axe de rotation de la Terre est naturellement incliné de 23,4° par rapport au plan de son orbite. Ce qui veut dire que notre planète "penche" et que celle-ci est éclairée de façon différente selon les moments de l'année. C'est aussi cela qui explique pourquoi les jours rallongent ou se raccourcissent. C'est aussi pour cette raison qu'il existe des saisons. On notera tout de même que la température n'a elle rien à voir avec la distance qui nous sépare du soleil. Pour preuve, le jour où la Terre se trouve le plus près du soleil est le 3 janvier. Pas vraiment un jour de canicule en Belgique, on en conviendra.

Pourquoi le 20 et pas le 21 mars ?

Pourquoi certaines années cet équinoxe du printemps (aussi appelée vernal) a lieu le 20 mars et non le 21 comme le préconise l'imaginaire collectif ?

Le printemps astronomique est calculé par les astronomes et les mathématiciens. Il coïncide avec le moment exact ou le soleil passe pile au-dessus de l'Équateur. Or comme la rotation de la Terre autour du soleil est imparfaite, elle prend un peu plus que 365 jours. C'est pour cela qu'il y a les années bissextiles et pour cela aussi que l'équinoxe ne tombe pas chaque année le même jour. Selon les années, il peut varier entre le 19 et le 21 mars. Lors du siècle dernier, l'équinoxe tombait essentiellement le 21 mars. Cela fait bientôt dix ans que cela tombe le 20 mars. Autant s'y faire, car cela va être le cas pour quelques années encore puisqu'il faudra attendre 2044 pour que l'équinoxe du printemps tombe le 19 mars. Le prochain équinoxe qui tombera un 21 mars n'aura lieu qu'à partir de 2102.

Pour les solstices aussi

Pour les mêmes raisons, il existe un même décalage pour les solstices d'été et d'hiver. "Ainsi, en 2017, on a un équinoxe de printemps le 20 mars, un solstice d'été le 21 juin, un équinoxe d'automne le 22 septembre et un solstice d'hiver le 21 décembre. Mais ces dates varient : il y a dix ans, c'était 21 mars, 21 juin, 23 septembre et 22 décembre." selon Météo France.

On notera enfin que le printemps astrologique n'a rien à voir avec le printemps météorologique qui lui a commencé le 1er mars et s'achèvera le 31 mai. La faute à une convention internationale a défini les saisons sur trois mois pleins, en fonction d'une homogénéité climatique.

Prudence pour les allergies

Même si le soleil et sa lumière sont bons pour notre corps puisqu'ils augmentent notre taux de sérotonine, favorisent la production de vitamine D et le réveille des hormones, notamment la mélatonine qui motive notre envie de rencontre, ils réveillent aussi la nature et du pollen. Le retour des beaux jours est aussi le début des allergies. Avec pour conséquence éternuements, yeux rouges, nez qui coule et fatigue. Une fatigue qui risque encore d'être renforcée par le changement d'heure qui a lieu ce week-end. En effet dans la nuit du 25 au 26 mars, on perdra en effet une heure de sommeil.

En savoir plus sur:

Nos partenaires