Amour : comment ne pas répéter les mêmes erreurs ?

16/04/15 à 14:09 - Mise à jour à 14:08

Même après plusieurs mauvaises expériences, bon nombre d'individus demeurent invariablement attirés par le même "type" de personne. Pour quelles raisons ? Et comment briser cette spirale infernale ?

Amour : comment ne pas répéter les mêmes erreurs ?

© Thinkstock

Rencontrer une personne qui correspond à notre "type". Entamer une relation amoureuse avec cette dernière. Se séparer. Rencontrer une autre personne de ce "type". Entamer une relation amoureuse. Avant de se séparer. Et ainsi de suite : ce "schéma sentimental", bien qu'a priori peu enviable, est le lot de bon nombre d'individus.

Zone de confort et charité sentimentale

La recherche constante d'un certain confort nous pousserait notamment à entretenir cette spirale négative, selon Abby Rodman, psychothérapeute américain. "Nous sommes toujours attirés par ce que nous connaissons, même en étant conscients que ce n'est pas la meilleure option", explique-t-il au Chicago Tribune.

Dans "La liberté des relations toxiques", la psy Avril Carruthers avance une seconde raison. "Beaucoup de gens se disent attirés par les personnes "à problèmes". Ils sentent alors la nécessité de les aider, de les prendre sur leur aile", écrit-elle. "Nous y mettons - et perdons - énormément d'énergie, et nous ne nous focalisons plus sur nos propres besoins." Lorsque l'on se recentre sur soi, il est alors déjà trop tard.

Complémentarité et héritage de l'enfance

Parfois, aussi, nous cherchons un partenaire aux caractéristiques différentes (voire opposées) aux nôtres. L'objectif étant de l'" utiliser" pour combler nos manquements personnels. Ainsi, "il arrive que les gens introvertis cherchent quelqu'un d'extraverti", prend pour exemple Resmaa Menakem, "conseiller pour couples".

Des habitudes que l'on contracte souvent dès l'enfance, si l'on en croit Abby Rodman, pour qui "les modèles de relations que nous avons connues en étant enfants influencent nos choix sentimentaux ultérieurs".

Une affirmation qu'il illustre de la façon suivante : si, pendant l'enfance, votre père était rarement à la maison, vous avez de fortes chances d'être attirés par un partenaire émotionnellement (ou physiquement) absent.

Briser la spirale

La première étape, "la plus dure", concède Avril Carruthers, consiste à prendre conscience de la répétition de ses échecs " identiques". "Il faut alors se débarrasser de la peur de rencontrer quelqu'un de "différent". Ne pas douter que vous méritez une meilleure relation", enchaîne-t-elle. "L'attirance pour certains "types" relevant la plupart du temps de facteurs inconscients, octroyez-vous une période de réflexion avant de vous réengager." Avec un autre "type", cette fois. (A.V.)

En savoir plus sur:

Nos partenaires