Alimentation saine, équilibrée et durable au menu des cantines scolaires

20/11/12 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Le Vif

Un cahier des charges destiné aux cantines scolaires et cuisines de collectivité en Fédération Wallonie-Bruxelles a été présenté officiellement mardi dans une école bruxelloise. Son objectif est d'inciter les cantines à privilégier une alimentation équilibrée, saine et durable, en favorisant les circuits courts notamment.

Alimentation saine, équilibrée et durable au menu des cantines scolaires

© Thinkstock

Ce cahier des charges, développé à l'initiative de la ministre de la Santé Fadila Laanan, de la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet et du ministre de l'Enfance et du Développement durable Jean-Marc Nollet, a été présenté officiellement mardi au sein de l'Athénée Royal Serge Creuz, à Bruxelles. Les ministres Laanan et Simonet ont ainsi partagé le repas des enfants de l'établissement scolaire, réalisé sur base de ce cahier des charges.

Ce nouvel outil, qui n'est pas contraignant, a été envoyé à toutes les écoles, tous réseaux confondus, et à toutes les structures accueillant des enfants. A l'heure où de nombreuses cantines scolaires ont déjà fait de nombreux efforts pour améliorer les menus proposés aux enfants, le but de ce cahier n'est pas de stigmatiser des établissements mais de les inciter avec pour objectif que cela se généralise, a expliqué le porte-parole de Marie-Dominique Simonet.

"L'objectif est de favoriser une alimentation équilibrée et savoureuse, réinventer la cuisine de collectivité et prouver que manger sain, équilibré et durable ne coûte pas nécessairement plus cher", insiste le ministre Nollet.

Le cahier des charges fait notamment la part belle aux fruits et légumes, aux préparations moins sucrées, moins salées et moins grasses, propose des légumineuses au moins deux fois par mois et davantage de produits locaux et issus de l'agriculture biologique dans une perspective d'une alimentation durable.

Un accompagnement est également proposé aux écoles en complément de ce cahier des charges. Pour les établissements qui n'ont pas de cuisine en interne, ils seront invités à s'adresser à l'un ou l'autre service traiteur par le biais d'un appel d'offres. Pour les écoles qui disposent d'une cuisine, une formation sera proposée au personnel.

La Fédération Wallonie-Bruxelles compte près de 800.000 élèves, dont 25 à 30 pc vont au dîner chaud à midi, indique encore le porte-parole de Mme Simonet.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires