Alimentation : 33 % de résultats "médiocres", selon Test-Achats

27/01/11 à 16:16 - Mise à jour à 16:16

Source: Le Vif

33% des denrées alimentaires analysées (sur 590) par Test-Achats ont obtenu un résultat médiocre ou mauvais. L'association de défense des consommateurs déplore que la plupart des infractions ne soient pas suivies de sanctions.

Alimentation : 33 % de résultats "médiocres", selon Test-Achats

© Belga

En 2010, 25 rappels et/ou retraits de produits ont été notifiés par ou auprès de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). Pour la plupart de ces produits il s'agissait de germes toxiques présents dans des saucisses, des PCB ( polychlorobiphényls qui sont des dérivés chimiques chlorés) et des dioxines trouvés dans des oeufs, ainsi que des allergènes non étiquetés. Mais les produits qui ont affiché les plus mauvais résultats sont des saucisses fraîches dont la température de conservation n'est pas respectée ou contiennent trop de sel ; des pizzas préparées dont certaines sont trop grasses et d'autres trop salées ; des yaourts à boire à la fraise présentant trop de sucres et peu de fruits.

Dans son bilan 2010 de l'alimentation, Test-Achats (T-A) dénonce également les nationalités "cachées" de certains produits ou encore des appellations artisanales mensongères qui trompent le client.

Les produits qui ont reçu des résultats moyens sont les thons en boîte, les jus d'orange dont les plus chers ne sont pas nécessairement les meilleurs d'après T-A, les goudas jeunes, le riz basmati qui n'est pas toujours totalement basmati, les moules zélandaises dont 30% en provenance du Danemark ou d'Irlande, des sorbets dont les fruits sont remplacés pars des arômes et des colorants.

Selon Jean-Philippe Ducart, porte-parole, ces résultats ne présentent pas un danger mais pourraient sur le long terme devenir un problème de santé publique. "On observe par exemple un lien entre l'hyperactivité et la consommation régulière de colorants, pas seulement présents dans les bonbons mais également dans toutes sortes de plats préparés"....

Test-Achats tient toutefois à préciser que de nets progrès sont observés au niveau des résidus antibiotiques. En 2003, 65% des miels testés en contenaient. Ils ne sont plus que 2 sur 21 en 2010. Même constat pour les fruits et les légumes, même si T-A estime "que trop de pesticides sont encore présents".

Les meilleurs résultats vont aux légumes pour wok et aux vins Saint-Emilion.

Manipulation ?

Contacté par nos soins, le porte-parole Jean-Philippe Ducart de Test-Achats, conseille aux consommateurs de rester vigilants. "Pour éviter au maximum l'achat de mauvais produits il faut impérativement être attentif aux étiquettes et ne pas hésiter à comparer. Ce n'est pas toujours facile étant donné que les clients sont parfois victimes de mauvaises informations, voire de tromperies". Cela s'explique par exemple par un certain décalage entre les étiquettes et la réalité. "Après avoir analysé la teneur en sel de certains produits, nous avons observé que celle-ci différait de la quantité annoncée".

Manipulation également du côté des frigos "les températures affichées dans les rayons comptent parfois jusqu'à 8 degrés d'écart avec la température réelle de conservation. Il faut que les sanctions soient plus dissuasives, et tombent automatiquement après chaque infraction, ce qui n'est pas toujours le cas".

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires