Schyns confirme l'écartement du préfet de l'athénée Rive Gauche de Laeken

04/12/13 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Enseignement obligatoire en Fédération Wallonie-Bruxelles, Marie-Martine Schyns (cdH), a confirmé mercredi au Parlement avoir décidé lundi de procéder à l'"écartement immédiat" du préfet de l'athénée Rive Gauche de Laeken, où des enseignantes ont été agressées vendredi par des élèves.

La ministre a justifié sa décision par le "manque de réaction" de l'intéressé lors des événements qui se sont produits dans son établissement, où des problèmes de violences s'étaient déjà produit par le passé. Mme Schyns a précisé avoir été informée de ces violences dès vendredi par le préfet coordonnateur de zone, lequel a géré la situation délicate en lieu et place du préfet de l'athénée, a-t-elle précisé. La ministre a par ailleurs annoncé qu'un nouveau préfet devrait arriver dès lundi dans l'athénée Rive Gauche. Il lui reviendra notamment de déterminer quels élèves exactement se sont rendus responsables de ces violences, et de prendre les sanctions nécessaires. Interrogée par les députés Mohamed Daïf (PS) et Alain Destexhe (MR), Mme Schyns s'est refusée à détailler les circonstances précises de ces événements, au cours desquels au moins deux enseignantes ont été blessées. Il a précisé qu'une enquête interne était en cours. Les victimes ont été prises en charge par les services compétents, a-t-elle assuré. (Belga)

Nos partenaires