Schellebelle - Le SPF Santé publique lance une analyse épidémiologique d'exposition à l'acrylonitrile

17/05/13 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

Source: Le Vif

(Belga) Le SPF Santé publique a décidé de lancer une analyse épidémiologique à la suite de l'accident de train de marchandises survenu le 4 mai à Wetteren. Ces tests permettront d'évaluer le degré d'exposition à l'acrylonitrile des personnes potentiellement exposées aux substances nocives que contenaient les wagons accidentés.

Schellebelle - Le SPF Santé publique lance une analyse épidémiologique d'exposition à l'acrylonitrile

L'analyse épidémiologique se fera sur base d'un protocole développé par l'Institut scientifique de Santé publique (ISP). "Ce type d'analyse permet, jusqu'à maximum 120 jours après une éventuelle exposition, de définir le degré d'exposition à l'acrylonitrile, en fonction de la dose prise", souligne le SPF Santé publique dans un communiqué. Concrètement, des échantillons de sang et d'urine seront prélevés au sein de quatre groupes-cibles à savoir les habitants admis à l'hôpital, les membres des services d'intervention, les habitants de la zone située dans un rayon de 250 m de l'accident ainsi que certaines personnes évacuées en dehors de cette zone. Plus de 1.000 personnes sont concernées. Dix millilitres de sang devront être prélevés au minimum, soit plus que pour une analyse de sang normale. Les échantillons devront par ailleurs subir un traitement spécial dans les 24 heures après leur prélèvement. "Les éventuels prélèvements sanguins réalisés dans les premiers jours de l'accident ne pourront donc être utilisés", souligne le communiqué. Les échantillons seront examinés par 3 laboratoires spécialisés et les résultats seront disponibles dans 4 mois. La population des environs peut obtenir davantage d'informations sur l'étude via la ligne fixe 02/524.90.95. (Belga)

Nos partenaires