Scènes d'hystérie collective pour la visite du dirigeant nord-coréen sur une île

08/03/13 à 12:50 - Mise à jour à 12:50

Source: Le Vif

(Belga) La télévision d'Etat nord-coréenne a diffusé vendredi des images saisissantes d'hystérie collective à l'arrivée du dirigeant du régime communiste, Kim Jong-Un, sur une île au coeur d'une confrontation meurtrière entre les deux Corées en 2010.

Scènes d'hystérie collective pour la visite du dirigeant nord-coréen sur une île

Jong-Un, qui serait âgé de moins de trente ans, a succédé à son père Kim Jong-Il à sa mort en décembre 2011. Jong-Il avait lui-même succédé à son père Kim Il-Sung, fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) en 1948. Ces démonstrations exubérantes, non spontanées selon les détracteurs du régime communiste, sont régulièrement mises en avant par les médias d'Etat nord-coréens qui les attribuent à l'amour du peuple pour la famille Kim, objet d'un véritable culte de la personnalité. La scène de liesse se répète lorsqu'il quitte l'île. Des dizaines de personnes courent sur la plage puis s'aventurent, tout habillées, jusqu'à la taille, dans les eaux glaciales de la mer Jaune pour accompagner leur chef suprême, remonté sur son bateau. La visite de Kim Jong-Un sur l'île Mu, théâtre d'une confrontation armée entre les deux Corées en novembre 2010 qui avait fait quatre morts, est emblématique des tensions entre les deux Corées intervient au lendemain du vote à l'ONU de nouvelles sanctions contre Pyongyang, après son troisième essai nucléaire réalisé le 12 février. Le régime communiste multiplie les menaces de guerre avec la Corée du Sud et les Etats-Unis. Il a menacé de dénoncer l'accord d'armistice qui a mis fin à la guerre de Corée en 1953, brandi le spectre d'une "guerre thermonucléaire" et averti les Etats-Unis qu'ils s'exposaient à une "frappe nucléaire préventive". Vendredi, il a fait savoir qu'il considérait désormais comme nuls et non avenus "tous les accords de non-agression entre le Nord et le Sud". (OSA)

Nos partenaires