Sarkozy pour une "grande zone économique franco-allemande" et la fin de l'actuel Schengen

22/05/14 à 03:58 - Mise à jour à 03:58

Source: Le Vif

(Belga) Nicolas Sarkozy se prononce "pour la création d'une grande zone économique franco-allemande, cohérente et stable, au coeur de la zone euro" et la fin de l'actuel Schengen, dans une tribune publiée par l'hebdomadaire français Le Point daté de jeudi.

Cette tribune sera également publiée jeudi dans le quotidien allemand Die Welt, a indiqué l'entourage de l'ancien président de la République française. A trois jours des élections européennes, l'ancien président estime qu'"il faut suspendre immédiatement Schengen I et le remplacer par un Schengen II, auquel les pays membres ne pourraient adhérer qu'après avoir préalablement adopté une même politique d'immigration". Selon M. Sarkozy, il faut par ailleurs supprimer "pas moins de la moitié des actuelles compétences communautaires". La "grande zone économique franco-allemande" qu'il appelle de ses voeux "nous permettra d'abord de mieux défendre nos intérêts face à la concurrence allemande, en gommant nos handicaps fiscaux et sociaux" et "nous permettra ensuite de prendre le leadership des 18 pays qui composent notre union monétaire", affirme-t-il. Concernant la politique migratoire européenne, l'ancien président affirme que "nous sommes ici devant un échec sans appel". Suspendre l'accord de Schengen, pour le remplacer par "un Schengen II", est pour lui "une évidence". "Nous n'avons pas voulu l'Europe pour que soit organisé un dumping social et migratoire au détriment quasi systématique de la France", assène-t-il. "Si nous ne réagissons pas rapidement dans les années qui viennent, c'est notre pacte social qui va exploser !". "L'Europe de la paix, ce n'est pas une formule creuse, à l'heure où tout le pourtour de l'Union Européenne s'embrase", prévient-il également. "Si l'Union Européenne volait en éclats, les haines séculaires comme les conflits d'intérêt resurgiraient avec une violence redoublée", met-il en garde. (Belga)

Nos partenaires