Zika: "Le risque de propagation en Belgique est quasi inexistant"

03/02/16 à 15:27 - Mise à jour à 15:28

Source: Belga

"Le risque de propagation (du virus Zika) dans notre pays est quasi inexistant, vu qu'il n'y a pas de moustiques du genre Aedes en Belgique", affirme la ministre de la Santé publique Maggie De Block mercredi dans un communiqué.

Zika: "Le risque de propagation en Belgique est quasi inexistant"

Maggie De Block © BELGA

Elle conseille cependant aux voyageurs à destination de l'Amérique du Sud de prendre "leurs précautions" et préconise aux femmes enceintes ainsi qu'aux femmes qui envisagent une grossesse de reporter leur voyage.

Le virus Zika est apparu dans plusieurs pays en Amérique et en Europe, et se transmet par piqûre de moustique. "60 à 80 % des personnes atteintes par le virus ne présentent aucun symptôme. Dans les autres cas, les signes de la maladie se manifestent sous forme de maux de tête, de fièvre, de douleurs articulaires et parfois d'eczéma. Les symptômes disparaissent souvent après quelques jours", explique le communiqué.

Zika aurait également provoqué de nombreux cas de microcéphalies chez des nouveau-nés infectés par leurs mères.

Le ministère des Affaires étrangères conseille depuis deux semaines aux femmes enceintes de reporter leur voyage vers les pays d'Amérique latine et des Caraïbes touchés par le virus. "Les personnes ne pouvant pas reporter leur voyage en Amérique du Sud ou centrale peuvent éviter les piqûres de moustiques en portant des vêtements longs et en utilisant des produits anti-moustiques", ajoute Maggie De Block. La ministre souligne le travail du service Saniport (police sanitaire du trafic international). Celui-ci inspecte les bateaux et certains avions en provenance des zones à risque.

Jusqu'ici, quelques cas ont été signalés en Europe, dont un en Belgique, comme l'a déjà indiqué l'Institut de médecine tropicale (IMT) d'Anvers. La patiente belge a été soignée à son retour du Guatemala en décembre et est aujourd'hui rétablie, selon Maggie De Block.

Le communiqué ne mentionne pas le cas de transmission par contacts sexuels annoncé par les autorités sanitaires du Texas (USA) mardi soir.

Lire aussi >>> L'OMS appelle l'Europe à se prémunir contre le moustique

En savoir plus sur:

Nos partenaires