Vous aussi vous pouvez sauver une vie (vidéo)

16/10/13 à 15:33 - Mise à jour à 15:33

Source: Le Vif

Chaque année, 400.000 Européens sont victimes d'un arrêt cardiaque. Souvent cela se passe loin de l'hôpital. Seule une personne sur dix survit. Il existe pourtant des gestes qui sauvent.

Vous aussi vous pouvez sauver une vie (vidéo)

© DR

Ce 16 octobre est la première édition du "Restart a Heart Day", organisée par le Conseil Européen de Réanimation (ERC). Cette journée a pour objectif de sensibiliser et d'apprendre aux gens à avoir les gestes adéquats lorsqu'une personne est victime d'un arrêt cardiaque. Chaque année, environ 400.000 Européens sont victimes d'un arrêt cardiaque inopiné, dont 350.000 en dehors des hôpitaux. Ils peuvent surgir n'importe où et moins d'une victime sur 10 survit. Or si quelqu'un applique une réanimation cardio-pulmonaire (RCP), les chances de survie augmentent par deux ou par trois. Vous ne faites rien de mal en réalisant des compressions thoraciques, la seule mauvaise attitude serait de ne rien faire.

Que faire ?

Appelez le 112 :

• Assurez-vous qu'il est possible d'intervenir en sécurité.
• Vérifiez si la victime réagit.
• Appelez "A l'aide !".
• Inclinez la tête de la victime vers l'arrière, tirez son menton vers le haut et vérifiez la respiration.
• Appelez le 112 et indiquez votre nom, que vous êtes en présence d'une victime qui ne respire pas, qu'une réanimation (RCP) est en cours et l'endroit où cela se passe.
• Si quelqu'un intervient pour vous aider, demandez-lui d'aller chercher un Défibrillateur Externe Automatique (DEA).

Massez

• Posez le talon de votre main au centre du thorax.
• Posez l'autre main sur la première en croisant les doigts.
• Comprimez la poitrine 30x au rythme de "Stayin' Alive" (minimum 100/min) jusqu'à ce qu'un DEA ou les services de secours arrivent à vos côtés.

• Si vous avez appris à le faire, réalisez 2 insufflations entre 2 séries de 30 compressions thoraciques. Dans le cas contraire, réalisez les compressions thoraciques en continu.
• Massez fort. Ne vous inquiétez pas, vous ne pouvez pas faire de mal à la victime !
• Si un autre secouriste est présent, relayez-vous toutes les 2 minutes pour réaliser les compressions thoraciques.

Si vous disposez d'un DEA (3000 sont recensés en Belgique), allumez-le immédiatement et suivez ses instructions. Quand les services d'urgence sont sur place, continuez votre intervention jusqu'à ce qu'ils vous demandent d'arrêter.


Nos partenaires