Une maison de repos fait manger ses pensionnaires avec les ... doigts

26/11/13 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Le Vif

La maison de repos arlonaise Knippchen délaisse couteaux et fourchettes pour faire manger ses résidents avec les doigts. D'après le directeur Frank Pierret, il ne s'agit pas d'une mesure d'économie, mais une façon de rendre leur dignité aux seniors. Plusieurs maisons de repos ont déjà manifesté leur intérêt à l'égard du projet.

Une maison de repos fait manger ses pensionnaires avec les ... doigts

© Thinkstock

Le directeur du home a même fait imprimer une brochure explicative destinée aux autres maisons de repos. Il explique son initiative dans le journal Het Laatste Nieuws : "Les gens voudraient bien manger eux-mêmes, mais leur motricité ne le leur permet plus. Par conséquent, il faut qu'une infirmière ou une aide-soignante s'installe à côté d'eux et leur donne à manger. En plus d'être chronophage, cette procédure leur enlève surtout leur dernier sentiment de dignité. Notre méthode permet à ces gens de manger à leur propre rythme, comme ils le faisaient dans leur prime enfance. Bien sûr, on donne des couverts à ceux qui le demandent".

Selon Pierret, le secret du "fingerfood" réside dans la créativité du cuisinier. "Nous avons posé deux conditions : le fingerfood doit être aussi bon que l'alimentation habituelle et il faut suffisamment de variation pour que les repas restent un plaisir".

L'initiative est accueillie avec enthousiasme par les professionnels du secteur. Ainsi Liesbeth De Donder, professeur à la VUB et membre de l'équipe Belgian Ageing Studies (qui étudie les besoins des personnes âgées) se dit en faveur du projet "à condition que la méthode soit introduite de concert avec les habitants et leur famille". Elle apporte toutefois un bémol : "Parfois il y a des habitants gênés par le comportement de leurs convives. Si le repas est pris collectivement, il faut bien évidemment faire attention aux autres séniors, car la maison de repos reste une communauté".

En revanche, Daniël Vandermeulen, le conseiller de Femarbel, la Fédération des maisons de repos de Belgique, ne voit que des avantages à la nouvelle méthode. "Manger avec les mains demande beaucoup moins de temps au personnel et augmente l'autonomie des pensionnaires".

Reste à savoir s'il est moins humiliant pour les personnes âgées de manger avec les mains que de se laisser nourrir par un membre du personnel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires