Une bonne hygiène de vie pour une meilleure mémoire

27/11/13 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Le Vif

Des recherches avaient déjà prouvé qu'une vie saine pouvait limiter les risques de maladie d'Alzheimer, mais une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l'université de Californie (UCLA) a montré que cela pouvait également empêcher la simple perte de mémoire à travers l'âge adulte.

Une bonne hygiène de vie pour une meilleure mémoire

© Thinkstock

L'étude, rapportée par le Huffington Post, a été réalisée auprès de 18 500 individus âgés entre 18 et 99 ans à travers les États-Unis durant la période de décembre 2011 à janvier 2012. Les participants ont été interrogés sur leur mémoire ainsi que sur leur mode de vie.

Comme ils s'y attendaient, les chercheurs ont trouvé un lien entre une bonne hygiène de vie et une bonne mémoire. Bien sûr, les aveux de pertes de mémoire augmentaient avec l'âge, mais l'étude réservait son lot de surprises. Dans la tranche la plus âgée (de 60 à 99 ans), ils étaient 70 % à adopter un mode de vie sain. C'est beaucoup plus que les individus de 40 à 59 ans (22 %), et plus encore que les 18-39 ans (14 %). Dans le même temps, le taux de jeunes gens se plaignant de troubles de la mémoire était bien plus élevé que ce à quoi s'attendaient les chercheurs (14 %), ce qui laisse penser que leur mauvaise hygiène de vie en serait responsable. "Ces résultats renforcent l'importance de sensibiliser les jeunes et les adultes à être plus responsables de leur santé -- y compris la mémoire -- en adoptant une habitude de vie saine et positive le plus tôt possible", affirme le Dr Gary Small, auteur de l'étude, directeur de l'UCLA Longevity Center et professeur de psychiatrie à l'Institut Semel for Neuroscience and Human Behavior à l'UCLA.

Le sondage a révélé qu'une bonne hygiène de vie était plus fréquente chez les personnes âgées que dans les deux autres groupes d'âge.70 % des personnes âgées ont au moins un comportement sain, comparativement à 61 % des personnes d'âge moyen et 58 % des participants plus jeunes.

Selon les chercheurs, les personnes âgées sentent les conséquences d'une vie malsaine et font attention à l'avis de leurs médecins, ce qui peut expliquer pourquoi ils adoptent un mode de vie plus sain.Alors que 26 % des personnes âgées et 22 % des participants d'âge moyen ont signalé des problèmes de mémoire, il est surprenant de constater que 14 % du groupe plus jeune se plaint également de sa mémoire. Cependant, les problèmes de mémoire chez les personnes plus jeunes peuvent être différents de celles qui frappent les générations plus âgées. Le stress et l'omniprésence de la technologie peuvent avoir un impact sur l'attention, qui rend plus difficile l'exercice de concentration et de mémorisation. "Quoiqu'il en soit, l'enquête souligne l'importance, pour tous les âges, d'adopter un mode de vie sain afin d'aider à limiter et à prévenir le déclin cognitif et la neurodégénérescence liée à l'âge", affirme le Dr Small.

Nos partenaires