Un parasite tue les vétérans du Vietnam

24/11/17 à 12:12 - Mise à jour à 12:11

Source: Time

Un demi-siècle après avoir servi au Vietnam, des centaines d'anciens combattants américains sont en train de mourir à cause d'un parasite qu'ils ont ramené des jungles d'Asie du Sud-Est, rapporte le Time.

Un parasite tue les vétérans du Vietnam

© Reuters

Le ministère américain des Anciens Combattants a commandé au printemps dernier une première étude qui vient de livrer ses résultats. Le but de cette étude était de faire le lien entre les douves du foie (parasite ou ver plat du foie) lié à la consommation de poisson cru ou mal cuit et un cancer rare des voies biliaires.

Sur les 50 échantillons de sang soumis, plus de 20% sont positifs ou positifs pour les anticorps dirigés contre la douve du foie, a déclaré Sung-Tae Hong, spécialiste de la médecine tropicale qui a effectué les tests à l'Université nationale de Corée. "C'était surprenant", a-t-il dit, soulignant que les résultats préliminaires pourraient inclure de faux positifs et que la recherche est en cours.

Gerry Wiggins, qui a servi au Vietnam de 1968 à 1969, a déjà perdu des amis de cette maladie. Il a également été diagnostiqué positif au parasite. "J'étais en état de choc", a-t-il dit. "Je ne pensais pas que ça tomberait moi."

L'homme de 69 ans, qui vit à Port Jefferson Station, New York, n'avait aucun symptôme quand il a accepté de participer à l'étude, mais espérait que sa participation pourrait sauver des vies. Il a immédiatement prévu d'autres tests, découvrant qu'il avait deux kystes sur son canal biliaire, qui avaient le potentiel de se développer en cancer, connu sous le nom de cholangiocarcinome. Ils ont depuis été enlevés et - pour le moment - il va bien.

Bien que rarement trouvés chez les Américains, les parasites a infecté environ 25 millions de personnes dans le monde entier.

Endémiques aux rivières du Vietnam, les vers peuvent facilement être éliminés avec quelques médicaments, mais non traités, ils peuvent vivre pendant des décennies sans rendre leurs hôtes malades. Au fil du temps, l'enflure et l'inflammation du canal biliaire peuvent mener au cancer. La jaunisse, la peau qui démange, la perte de poids et d'autres symptômes n'apparaissent que lorsque la maladie est dans sa phase finale.

Près de 700 anciens combattants atteints de cholangiocarcinome ont été diagnostiqués au cours des 15 dernières années.

Nos partenaires