Un mois sans alcool : des bénéfices insoupçonnés

01/12/16 à 11:34 - Mise à jour à 11:59

Source: Le Vif

La Fondation contre le Cancer a lancé sa campagne "Tournée Minérale", pour inciter les Belges à faire de février un mois sans alcool. L'objectif n'est pas de stigmatiser, mais bien de faire comprendre que la consommation d'alcool peut avoir des conséquences, bien souvent, sous-estimées sur la santé.

Un mois sans alcool : des bénéfices insoupçonnés

Soirée cocktail © Getty Images/iStockphoto

Plus de la moitié de la population consomme plus de 11 verres d'alcool par semaine, selon la Fondation contre le Cancer qui rappelle que l'alcool a un impact sur environ 200 affections différentes.

Les bénéfices d'un mois sans alcool

Être sobre durant un mois entier apporte de nombreux bénéfices, non seulement pour la santé, mais aussi pour le portefeuille. Prenons un Belge d'environ 25 ans qui boit une dizaine de bières, 3 bières spéciales, 5 verres de vin et 3 alcools (cocktails, longs drinks, spiritueux) par semaine. Il pourra économiser non seulement 111,6 euros en un mois, mais aussi 11 692 calories ! De plus, ne pas consommer d'alcool permet de mieux dormir et donc d'avoir plus d'énergie.

Mais bien plus que des euros ou des kilos en trop, l'alcool reste un fléau souvent trop sous-estimé pour la santé. "Le grand public sous-estime le lien entre alcool et cancer", souligne le Dr Didier Vander Steichel. "Les décès liés au cancer chez les femmes sont ainsi causés dans 2 à 3 % des cas par l'alcool. Chez les hommes, ce taux atteint 10 %."

Même si l'alcool est évidemment très présent dans la culture belge, il est important de rappeler qu'il est aussi possible de s'amuser ou de se détendre sans, résume le ministre flamand de la Santé, Jo Vandeurzen.

Pour certains, un mois sans alcool est une tâche compliquée, mais la fondation propose plusieurs alternatives ou solutions pour réussir ce pari. Les mocktails (cocktails sans alcool), les smoothies, se récompenser de s'être lancé un défi et de s'y tenir et évidemment une alimentation saine et une activité physique régulière.

Jean-Michel Saive, parrain de la campagne, qui vient de fêter ses 47 ans, s'est engagé à ne pas boire un verre en février. "J'ai toujours fait très attention, mais maintenant que j'assiste à beaucoup de réceptions et que je me dépense moins, ma carrière internationale étant terminée, il m'arrive de plus en plus souvent de boire au moins un verre, je dois donc être prudent".

Les intéressés sont invités à s'inscrire sur www.tourneeminerale.be, seuls ou en équipe. Le site détaille les bienfaits d'une vie sans alcool, permet de calculer l'argent et les calories économisées, donne des conseils et invite à faire un don à la recherche contre le cancer. L'objectif des initiateurs du projet est de récolter 200.000 euros. Ils espèrent qu'au moins 15.000 personnes tenteront de passer un mois de février sans alcool.

Nos partenaires