Un modèle 3D de votre genou, et c'est du belge

28/09/14 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Un procédé de réplique en trois dimensions du genou a été développé par une entreprise belge à partir de scans en 2D. Grâce à cette technologie, les médecins préparent plus facilement les chirurgies, réduisant ainsi les risques et le temps d'intervention.

Un modèle 3D de votre genou, et c'est du belge

/ © Materialise

C'est la plus grosse articulation du corps. Elle peut supporter de 4 à 5 fois le poids du corps. Mais elle est aussi une des articulations le plus souvent atteintes par l'usure et les traumatismes. Il s'agit bien sûr de genou. Et à partir de maintenant, si vous devez être opéré, la chirurgie sera moins risquée et elle sera moins douloureuse.

À partir d'un scan ou d'une radiographie en deux dimensions du genou, l'entreprise Materialise, spécialisée en impressions 3D, vient de mettre au point un procédé de réplique de l'anatomie de cette articulation, qui peut dès lors être imprimée en 3D. Le chirurgien orthopédique Roger Jaeken, de la clinique Heilige Familie à Reet, vient de réaliser une intervention totale du genou d'une patiente à l'aide de la reproduction de l'articulation obtenue par ce procédé.

Grâce à cette innovation, le spécialiste peut préparer l'opération en estimant très précisément où il va forer, car le modèle imprimé reprend chaque détail du genou du patient. De cette façon, il évite de faire une incision pour connaître l'état de l'articulation avant de procéder à la chirurgie en elle-même. En plus, au moment de l'opération, il peut s'appuyer sur un guide, également imprimé en 3D, qui permet de mieux placer la prothèse, diminuant les risques.

Jusqu'à présent, la technologie 3D la plus répandue se base dans des modèles informatiques qui nécessitent que le patient réalise des tomographies et des résonances magnétiques pour se rapprocher le plus fidèlement possible de la morphologie du genou. Avec cette nouvelle technologie, le patient gagne du temps, en évitant de nombreux examens. Par conséquent, le temps d'attente diminue et plus de patients peuvent être considérés pour une planification préopératoire, explique le docteur Jaeken.

Selon Stefan Motte, directeur de Materialise, jusqu'à présent seulement 20% des patients pouvaient accéder à cette option de planification opératoire. En réduisant les temps des chirurgies, ce nombre pourra augmenter.

Materialise a aussi développé d'autres solutions 3D pour les genoux. Il s'agit de guides pour le fémur et le tibia qui permettent de faciliter les chirurgies pour corriger des courbatures trop prononcés dans les jambes. Une autre application, très appréciée par les coureurs, c'est les semelles, qui s'adaptent aux traits particuliers de chaque pied. L'athlète britannique Paula Radcliffe a pu reprendre la course grâce à cette innovation, après avoir interrompu sa carrière professionnelle à cause d'une arthrite dans le pied.

En savoir plus sur:

Nos partenaires