Un fabricant de cosmétiques sommé de dédommager une consommatrice ayant contracté un cancer

24/02/16 à 11:24 - Mise à jour à 11:27

Source: De Morgen

La société pharmaceutique Johnson & Johnson a été condamnée dans l'état du Missouri aux Etats-Unis à payer 72 millions de dollars (65 millions d'euros) d'indemnisations à la famille d'une Américaine qui, à 62 ans, est décédée d'un cancer des ovaires après avoir utilisé ses produits de soin, révèle De Morgen.

Un fabricant de cosmétiques sommé de dédommager une consommatrice ayant contracté un cancer

Flacon de baby powder de Johnson & Johnson © Johnson & Johnson

Jacqueline Fox aurait souffert d'un cancer après avoir utilisé pendant des années une poudre, la "Baby Powder", contenant du talc, ainsi qu'un autre produit de soin "Shower to Shower", une sorte de parfum pour les parties intimes féminines. Le jury a jugé que Johnson & Johnson était coupable "de fraude, de négligence et de conspiration". Depuis, le produit Shower to Shower est passé dans les mains de Valeant Pharmaceuticals International Inc.

"Johnson & Johnson sait depuis les années 80 que ces produits sont néfastes et a quand même menti à ses consommateurs et aux instances qui régissent la législation", a déclaré Jere Beasley, l'avocat de la famille lors d'une conférence de presse.

L'entreprise incriminée fait savoir de son côté que "sa plus grande responsabilité était la santé et la sécurité de ses consommateurs". Elle s'est exprimée par le biais d'un porte-parole: "Nous sommes déçus par la décision du tribunal. Nous compatissons avec la famille, mais nous pensons que la poudre au talc est un produit sûr, ce qui a été démontré par des années de recherches scientifiques."

En savoir plus sur:

Nos partenaires