Trop de Belges sous l'emprise de médicaments au volant

31/07/14 à 07:26 - Mise à jour à 07:26

Source: Le Vif

Deux fois plus de Belges que la moyenne européenne roulent sous l'emprise de médicaments, selon l'enquête européenne "Conduite sous l'influence des drogues, de l'alcool et des médicaments" (DRUID) dont plusieurs quotidiens flamands rapportent les résultats jeudi.

Trop de Belges sous l'emprise de médicaments au volant

© Thinkstock

Trois pour cent des Belges prennent le volant après avoir ingéré des médicaments (psychotropes). Ce taux s'élève à 1,4% pour l'entièreté de l'Europe.

"Dans l'enquête, ne sont même pas repris les antidépresseurs et les antipsychotiques", explique Alain Verstraete, toxicologue à l'Université de Gand (UGent). "La part réelle de consommateurs de médicaments psychotropes est donc bien plus élevée. Je l'estime a quelque 9% des Belges." Le toxicologue plaide pour des vignettes d'avertissement sur les boîtes des médicaments qui affectent le comportement.

"Ce n'est pas légalement obligatoire et je trouve cela inutile. Tous les médicaments disposent déjà d'une notice", estime pour sa part Jan Depoorter, porte-parole da l'association pharmaceutique belge (APB).

En savoir plus sur:

Nos partenaires