Test-Achats demande des médicaments à des prix abordables

23/06/16 à 15:13 - Mise à jour à 15:12

Source: Belga

Des mesures urgentes doivent être prises afin de rendre les médicaments plus abordables financièrement. Les prix pratiqués actuellement par l'industrie pharmaceutique mettent une pression beaucoup trop importante sur le budget des soins de santé, estime l'organisation de consommateurs Test-Achats.

Test-Achats demande des médicaments à des prix abordables

© BELGA

Test-Achats, l'organisation de consommateurs, a lancé une pétition en collaboration avec le Collège inter-mutualiste national et la Ligue des usagers des services de santé pour demander aux autorités de prendre des mesures afin d'enrayer "la spirale infernale de l'augmentation des prix", annonce-t-elle jeudi.

Cet appel concerne en particulier les médicaments destinés à traiter le cancer, les maladies auto-immunes et les maladies rares, qui représentent une part de plus en plus importante du budget de soins de santé. "Si la tendance se poursuit, la caisse d'assurance maladie se verra contrainte de ne pas rembourser certains traitements", prévient Test-Achats.

La responsabilité de ces prix élevés incombe principalement, selon les organisations, aux firmes pharmaceutiques. Elles "renvoient aux coûts élevés encourus pour la recherche et le développement mais refusent de révéler combien a réellement coûté la mise au point d'un nouveau médicament", explique Test-Achats. "Une part importante de la recherche a d'ailleurs lieu dans des universités financées par des fonds publics. En outre, les dépenses des firmes pour le marketing sont plus élevées que celles consacrées à la recherche. Les marges bénéficiaires des firmes pharmaceutiques comptent parmi les plus importantes de toutes les entreprises: environ 20 %."

Les trois organisations demandent dès lors que l'industrie pharmaceutique soit transparente quant aux coûts réels de la recherche et du développement de chaque médicament et qu'elle fasse clairement la distinction entre les investissements réalisés avec des fonds publics et ceux provenant de fonds privés.

Les Etats membres européens doivent par ailleurs unir leurs forces pour négocier les prix avec les firmes pharmaceutiques, ainsi que pour analyser la valeur d'un médicament.

Enfin, la concurrence dans le domaine des médicaments doit être optimalisée. Il faut ainsi surveiller de potentiels accords anti-concurrentiels entre entreprises et l'accès au marché pour les médicaments génériques et biosimilaires doit être encouragé. A plus long terme, il est également demandé d'adapter le système actuel qui prévoit qu'une entreprise pharmaceutique acquière un brevet -et donc un monopole- pour les produits qu'elle a développés.

Le lancement de la pétition, que l'on peut retrouver sur le site internet www.medicamentstropchers.be, coïncide avec la publication d'un rapport du Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) étudiant plusieurs pistes pour des médicaments accessibles.

Nos partenaires