Se sentir jeune et vivre plus longtemps, ça se passe avant tout dans la tête

18/12/14 à 15:38 - Mise à jour à 18:47

Le lien entre auto-perception de l'âge et mortalité a été confirmé par une étude anglaise.

Se sentir jeune et vivre plus longtemps, ça se passe avant tout dans la tête

© istock

Quelque 6.489 seniors âgés en moyenne de 65,8 ans ont été suivis durant 99 mois dans le cadre d'une étude anglaise. Les personnes qui proclamaient se sentir trois ou quatre ans plus jeunes que leur âge réel ont présenté un taux de mortalité plus faible (14,3%) que ceux qui se sentaient plus âgés (24,6%) ou en accord avec leur âge chronologique (18,5%).

Pour les spécialistes, comme l'explique Le Soir, cette découverte n'est pas si étonnante. "Le lien entre auto-perception de l'âge et mortalité est évident. Les seniors avec une vieillesse réussie ont une bonne impression subjective de leur état de santé et de leur état nutritionnel. Ce sont des personnes altruistes et non déprimées. Elles font du bénévolat et sont actives avec leurs petits-enfants", détaille pour le quotidien belge le Dr Sandra De Breucker, chef de clinique adjoint en gériatrie à l'Hôpital Erasme (ULB).

Bonne nouvelle aussi pour les optimistes de nature, pour eux, la vie se fait plus longue et le risque d'accident cardiovasculaire chute. "Etre optimiste tout au long de sa vie marque l'ADN : les cellules vieillissent moins vite. En effet, leurs télomères, c'est-à-dire l'extrémité des chromosomes, sont plus longs que chez les pessimistes ", explique le Dr De Breucker.

Pour bien vieillir, il faut manger équilibré et varié, garder une activité physique quotidienne comme faire le ménage, aller chercher son journal à pied ou jouer avec ses petits-enfants. Les personnes qui maintiennent un réseau social, et notamment avec les jeunes générations, ont aussi moins tendance à déprimer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires