Se nourrir sans s'empoisonner ou comment cuisiner sans plomb à Flint

05/03/16 à 15:06 - Mise à jour à 15:06

Source: Afp

Les Etats-Unis sont connus pour être les champions des régimes alimentaires, qu'ils soient allégés en graisses, en sel ou en glucides. Mais à Flint, dans l'Etat du Michigan (Etats-Unis), la difficulté est de passer à la cuisine... sans plomb.

Comment en effet laver des légumes, rincer une casserole ou faire cuire des pâtes quand l'eau du robinet est susceptible de provoquer le saturnisme?

Durant plus d'un an, les habitants de cette ville à l'économie sinistrée ont reçu une eau tellement acide qu'elle a corrodé les conduites de tout le réseau de distribution. Ils sont nombreux désormais à se voir diagnostiquer une plombémie inquiétante, qui hypothèque notamment le développement psychomoteur d'une bonne partie des enfants.

Ce scandale sanitaire, qui indigne des millions d'Américains, sera au centre du débat qui opposera dimanche à Flint Hillary Clinton à Bernie Sanders, les deux candidats démocrates à la Maison Blanche.

"Cette eau fait peur"

En attendant le remplacement des dangereuses conduites d'eau, ce qui prendra des années, la population locale continue à se nourrir, dans une psychose permanente et avec des habitudes bouleversées. "Cette eau du robinet me fait peur. J'utilise des bouteilles minérales pour tout. Je ne veux pas mourir", confie Robert Cmejrek, un imprimeur retraité de 72 ans.

La principale réponse des autorités consiste pour l'instant à distribuer des millions de bouteille d'eau en plastique, une opération gigantesque qui mobilise les soldats de la Garde nationale et des centaines de bénévoles.

A Flint, cuisiner ne peut se faire qu'avec de l'eau en bouteille

A Flint, cuisiner ne peut se faire qu'avec de l'eau en bouteille © Reuters

Un total de 108.000 filtres adaptables aux robinets ont également été répartis chez les milliers de foyers touchés.

Mais la plupart des résidents disent ne pas avoir confiance dans ces dispositifs, après avoir été longtemps trompés par des communiqués rassurants des services du gouverneur du Michigan. "On a besoin d'environ 10 bouteilles d'eau pour préparer un repas", soupire Chia Morgan, une travailleuse sociale et mère de famille. "Il faut en permanence vérifier qu'on a suffisamment de bouteilles à la maison, ce n'est plus un plaisir". La nécessité de disposer de ces packs de bouteilles pose aux familles des défis quotidiens, du transport au stockage, puis au recyclage.

Quant aux commerces, bars et restaurants, ils tentent de tranquilliser la clientèle. "Ici nous servons une eau pure, en utilisant l'osmose inverse", un système de filtrage très fin ne laissant passer que les molécules d'eau, affiche par exemple le café Rhema, un établissement cosy et branché du centre-ville.

Le fer contre le plomb

"Nous sommes sans plomb", affirment également divers producteurs du "Flint Farmers' market", situé non loin. Dans ce grand marché couvert l'accent est mis sur les aliments recommandés à ceux qui ont été exposés à l'intoxication au plomb, explique Karianne Martus, sa directrice. Dans un coin du bâtiment, un espace est même consacré à des cours de cuisine gratuits, sur le thème "Nutrition et plomb".

Parmi les recettes enseignées figurent le sandwich au thon et fromage fondu, les quesadillas aux haricots noirs et légumes, ou encore les toasts aux fraises au chocolat. "Tous les aliments riches en fer, en vitamine C ou en calcium sont vraiment efficaces pour combattre l'absorption de plomb", explique à l'AFP Joanna Sheill, la diététicienne qui dispense les cours. "Donc, pour la vitamine C il vous faut des fruits et des légumes, beaucoup de produits laitiers pour le calcium, et pour le fer beaucoup de viande mais aussi des légumes à feuilles vert foncé et enfin des aliments enrichis comme les céréales, le blé complet, le pain, ce genre de choses".

En savoir plus sur:

Nos partenaires