"Quittez votre village natal !"

26/10/15 à 14:54 - Mise à jour à 14:53

Source: De Morgen

Dans une opinion parue sur le site Medium et relayée par le quotidien De Morgen, Isaac Morehouse, entrepreneur, penseur, fondateur et CEO de Praxis, explique pourquoi il faut parcourir le monde et ne pas rester dans son village natal.

"Quittez votre village natal !"

© iStock

"Vous voulez grandir, évoluer, vivre une vie intéressante et enrichissante(...) Vous voulez vous connaître et par-dessus tout éprouver de l'estime de soi. Si c'est le cas, et j'espère que ce l'est, il faut que vous quittiez votre village natal" écrit Morehouse.

L'auteur de l'opinion estime en effet que si on ne s'éloigne pas de son village natal, quitte à y revenir plus tard, on est soumis à des restrictions qui ne relèvent pas de propres choix : "À la maison, vous ne serez qu'une excroissance de votre passé. Dans un autre lieu, vous serez cet outsider sauvage avec des idées intrigantes et une passion pour la vie. Dans son village natal, on n'est que le petit Tom, Bert ou Sam" écrit l'Américain.

Selon lui, dans une nouvelle ville on peut se définir, écrire son histoire. Tout ce qu'on fait est potentiellement intéressant. "À la maison, vous êtes l'enfant qui voulait être vétérinaire quand il avait douze ans et pour beaucoup de gens, quoique vous fassiez d'autre sera considéré comme un compromis" estime Isaac Morehouse. Pour lui, il est difficile de se découvrir quand on est défini à ce point par son héritage. Dans son village natal, on est aimé quoi qu'on fasse, mais jamais totalement respecté comme un être indépendant.

"Partez. Sortez dans le monde et découvrez qui vous êtes. Pas qui vous étiez quand votre imagination était limitée. Pas ce que vous pensiez et vouliez en grandissant. Pas ce que votre famille ou amis pensaient de vous. Vous ne devez ni les rejeter ni vous mettre en colère. Faites tout simplement ce pour quoi ils ne savent pas vous aider : vous épanouir dans quelque chose qui dépasse les limites de votre origine" conclut-il.

En savoir plus sur:

Nos partenaires