Quand manger sain devient une obsession : six signes que vous allez trop loin

04/11/16 à 10:49 - Mise à jour à 10:48

Source: Knack

Si votre régime alimentaire vous stresse, autant l'interrompre. Mais comment savoir quand on exagère ? Ces six questions indiquent si vous avez vraiment une alimentation saine, ou si elle tend vers un trouble alimentaire.

Quand manger sain devient une obsession : six signes que vous allez trop loin

© Getty Images/iStockphoto

Vous êtes souvent confronté à toutes ces photos des soi-disant "clean-eaters" sur Instagram, qui postent chaque détail de leur très saine nourriture ? Ils photographient fièrement leurs aliments, un jus de couleur verte dans une main, une poignée de noix dans l'autre. Ce qu'ils mangent lors de leur "cheat day", leur jour d'écart, ressemble à ce que vous consommez quand vous décidez de manger sain... Si cela parait parfaitement inoffensif, cela va parfois trop loin. La frontière entre une alimentation saine et un trouble alimentaire peut être très mince.

L'obsession malsaine pour un régime sain, naturel et équilibré s'appelle "l'orthorexie". Le danger est de souffrir de malnutrition et d'avoir des carences en éléments nutritifs essentiels.

Pour savoir si vous avez traversé la frontière du "sain" au "malsain", il suffit de répondre à ces six questions.

1. Êtes-vous soucieux de vos habitudes alimentaires ?

Si planifier vos repas et votre bon régime alimentaire vous préoccupe sans arrêt et si vous passez la plupart de votre temps à lire des blogs sur la santé, cela peut indiquer un problème plus grave. Il est parfaitement normal, voire recommandé, de se renseigner sur son alimentation, mais si la connaissance tend à l'obsession, cela ne doit pas être ignoré.

2. Vous imposez-vous des règles strictes en termes d'alimentation ?

Mener une vie saine est une très bonne chose et il n'est pas rare d'y ajouter quelques restrictions concernant les aliments et les boissons. Mais si ces règles sont strictes au point d'avoir des "aliments interdits", que vous refusez de manger même très occasionnellement et en petites quantités, alors vous devez vous poser des questions.

3. Ces règles ont-elles une influence (négative) sur votre humeur ?

Se fixer des règles de régime est une bonne chose lorsqu'elles ne vous font pas vous sentir mal ou vous rendent malheureux. Si cela vous stresse ou a tendance à vous faire sentir coupable, il est peut-être temps de changer et d'être un peu plus tolérant envers vous-même.

4. Vos proches vous font-ils remarquer votre extrémisme alimentaire ?

Il est parfois difficile de voir qu'on a soi-même un problème, mais les amis et la famille peuvent s'en rendre compte. Prenez leurs préoccupations au sérieux et demandez-leur des conseils.

5. Séparez-vous votre nourriture en "bons" et "mauvais" aliments ?

Cela peut sembler innocent, mais classer certains aliments comme "mauvais" peut vous faire entrer dans une spirale de culpabilité. En effet, si vous craquez et consommez ces aliments, vous finirez par considérer qu'une partie de vous est mauvaise, car c'est censé être malsain.

6. Votre comportement alimentaire dicte-t-il votre vie sociale ?

S'il vous arriver de refuser de participer à un évènement par peur que la nourriture servie ne convienne pas à vos principes, il est peut-être temps de s'inquiéter.

Les réponses "oui" aux questions précédentes indiquent un risque de trouble alimentaire, selon Bryony Bamford du London Centre for Eating Disorders and Body Image. (TE/OL)

Nos partenaires