Quand la santé devient une obsession

29/09/17 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Source: De Morgen

Depuis quelque temps, la santé semble tourner à l'obsession. Pour beaucoup de gens, l'alimentation saine a pris le pas sur une nourriture plus traditionnelle et comme si cela ne suffisait pas, il faut en plus sculpter son corps en faisant un maximum de sport. Et gare à celui qui a le malheur de passer outre, on l'accusera de miner sa santé.

Quand la santé devient une obsession

Fitness © Getty Images/iStockphoto

La tendance a pris une telle ampleur que de plus en plus d'experts mettent en garde contre cette obsession. "Aujourd'hui, la santé est une norme qu'il faut atteindre", déclare le philosophe Ignaas Devisch au quotidien De Morgen. "Autrefois, la santé était quelque chose qu'on avait. Quand quelque chose n'allait pas, on allait voir le médecin pour guérir. Cela a changé", explique-t-il.

Culte du corps

Pour Devisch, on peut parler du culte du corps, un phénomène qui touche surtout les ménages urbains à double revenu. "Au 19e siècle, les personnes démunies étaient maigres, parce qu'elles devaient travailler dur, et qu'elles ne mangeaient pas grand-chose. Aujourd'hui, c'est l'inverse. La minceur est synonyme de réussite. Elle prouve qu'on a de la discipline et du caractère, qu'on travaille dur. Ce mouvement a commencé par une attention accrue accordée au sport et à l'exercice, alors que ces dernières années on parle surtout d'alimentation saine."

Interrogé par De Morgen, le psychologue spécialisé en troubles alimentaires Johan Vanderlinden (KU Leuven) met également en garde contre cette évolution inquiétante. "Il n'est pas mauvais du tout de se préoccuper de manger sainement, ou de faire beaucoup d'exercice. Mais cela ne peut tourner à l'obsession. Si vous ne mangez que de la salade, et frémissez à la vue d'un paquet de frites, vous avez un problème. Il est bon pour la santé de faire un écart de temps en temps, cela permet de garder l'obsession à distance."

Baptisé orthorexie nerveuse, le trouble n'est pas encore reconnu, même si certains psychologues plaident en ce sens. "L'orthorexie peut conduire à l'anorexie. Les gens, et surtout les femmes, sont mécontents de leur apparence. Ils se mettent à manger sainement, mais ils finissent souvent par manger très sainement, et très peu", explique Vanderlinden..

Heureusement, la plupart d'entre nous n'en sont pas encore là. "Il ne faut pas vouloir se mesurer à ceux qui font mieux. C'est inutile. Comparez ça à l'apparence des mannequins. On sait que cet idéal est irréaliste, non ? C'est pareil. La vie, ce n'est pas que la santé", conclut Devisch.

En savoir plus sur:

Nos partenaires