Pourquoi vend-on toujours des boissons sucrées dans les écoles?

10/02/15 à 14:01 - Mise à jour à 14:08

Source: De Standaard

Bien que les effets néfastes du sucre et des sodas en particulier ont été démontrés depuis longtemps et que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas consommer plus de 25 grammes de sucre par jour, l'année dernière Coca-Cola avait encore 4.706 automates dans les écoles belges.

Pourquoi vend-on toujours des boissons sucrées dans les écoles?

© iStock

Interrogé par le quotidien De Standaard, le professeur spécialisé en alimentation Stefaan De Henauw (Université de Gand) recommande également de boire le moins possible de sodas. "Les boissons sucrées sont néfastes à cause de leur taux énergétique élevé, l'effet qu'elles exercent sur le métabolisme d'insuline et en raison du degré d'accoutumance au sucre qu'elles entraînent, ce qui vaut pour tout le monde, mais certainement pour les jeunes et les enfants".

Selon De Standaard, les motivations des écoles seraient d'ordre financier. La vente des boissons sucrées leur rapporte en effet quelques milliers d'euros par an. D'après l'Institut flamand pour la promotion de la santé et la prévention de la maladie (Vigez), les grandes écoles gagneraient jusqu'à 10.000 euros par an, une somme parfois allouée au conseil des élèves ou investie en fournitures et voyage scolaires. D'après le magazine dédié à l'enseignement flamand Klasse certaines écoles engrangeraient même un montant de 25.000 euros.

En outre, les élèves seraient demandeurs et les fournisseurs se montreraient constructifs en cas de critiques. Ainsi Coca Cola a renoncé à ses publicités dans les écoles et vend également de l'eau et du jus de fruit... qui contient autant de sucre que le coca.

Nos partenaires