Pourquoi l'alcool donne-t-il la fringale ?

30/12/15 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Knack

Après quelques verres, on n'a souvent qu'une seule envie : se jeter sur la nourriture. Pourquoi ?

Pourquoi l'alcool donne-t-il la fringale ?

© iStock

À en croire une information du magazine Health Psychology relayé par Time, on s'empiffre après avoir bu de l'alcool parce que cette substance nous désinhibe.

Les chercheurs ont distribué des boissons à soixante femmes. Certaines femmes ont dû ingurgiter un verre de vodka et de limonade light alors que d'autres se sont vu servir de la limonade light dans laquelle les chercheurs avaient vaporisé un peu de vodka (pour l'odeur), de sorte qu'elles pensaient boire de l'alcool.

Biscuits au chocolat

Après, les chercheurs ont demandé aux participantes de remplir un questionnaire à propos de leur "envie de nourriture". Ensuite, les scientifiques leur ont donné une feuille sur laquelle les mots bleu, rouge, jaune et vert étaient imprimés en différentes couleurs. Le mot "rouge" par exemple, était écrit en jaune. Puis, on a prié les participantes de prononcer la couleur des lettres de chaque mot à haute voix.

Après ce test, les scientifiques leur ont proposé des biscuits au chocolat dont elles pouvaient se servir à volonté. Sans surprise, les femmes qui avaient vraiment bu de l'alcool, avaient un moins bon résultat au test et mangeaient plus de biscuits que celles qui avaient pris une boisson placebo. D'après les chercheurs, les femmes (avec de l'alcool dans le sang) ingurgitaient plus de calories parce que leur maîtrise de soi était atteinte par l'alcool.

Maîtrise de soi

Étonnamment, l'alcool n'avait pas d'influence sur le comportement alimentaire de femmes considérées comme des "petites mangeuses" (des femmes qui veillent à leur alimentation pour éviter la prise de poids).

Cependant, comme le souligne Time, il faudrait plus de recherches pour obtenir des conclusions plus précises. Ainsi, l'alcool n'est pas lié par définition à la prise de poids, "même si on ne peut tenir pour négligeable l'aspect désinhibant de l'alcool." concluent les auteurs. (AVE)

En savoir plus sur:

Nos partenaires