Pourquoi l'alcool coule dans nos vies

09/07/16 à 10:58 - Mise à jour à 10:57

Source: Le Vif

Coupe du monde ou Euro, anniversaires, mariages, dîners de famille, soirées entre amis... Même scénario : bières, vins et spiritueux emplissent les verres. La boisson est toujours associée à nos moments de célébration. Ou de dépression. Pourquoi ne peut-on pas s'en passer, alors que l'on connaît ses dangers et excès ? Notre enquête.

C'est fou, à quel point l'éthanol (sous toutes ses formes) rythme nos vies. Surtout chez nous. La Belgique n'est pas la dernière à trinquer. Onze litres d'alcool (pur) en moyenne par habitant et par an, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Juste pour mieux imaginer : l'équivalent de 15 bouteilles de whisky, tout de même. Plus encore pour les hommes, qui ingurgitent 15 litres annuellement, contre 6,3 pour les femmes. Des statistiques toutefois incomplètes : calculées à partir de sources officielles (taxes, production, import-export...), elles n'englobent pas la "consommation non-enregistrée". Comme la bibine maison ou les achats au Luxembourg...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires