Pourquoi est-on aussi accro au sucre et au gras?

14/07/17 à 15:54 - Mise à jour à 16:02

Source: Knack

Le gras et le sucre vous font de l'oeil tout au long de la journée. Impossible d'y résister. Mais pourquoi cette attraction est-elle si forte ?

Pourquoi est-on aussi accro au sucre et au gras?

© Getty Images/iStockphoto

Nos lointains ancêtres devaient faire beaucoup d'efforts pour se procurer de la nourriture. Car celui qui ingurgitait le plus de calories augmentait ses chances de survie. La sélection naturelle faisait le reste. La pénurie de denrées n'est actuellement plus à l'ordre du jour. Au contraire, il y a pléthore de produits de tout genre dans les supermarchés.

Manger est aussi une manière de nous réconforter et de nous déstresser. Ce sont surtout les plats riches en calories qui nous procurent un sentiment de bonheur. En mangeant, nous gratifions notre cerveau d'ondes positives et nous stimulons la production dans notre corps d'hormones du plaisir que sont la dopamine et les endorphines. Cette tendance à nous réconforter en mangeant est d'autant plus forte quand nous sommes tristes, fatigués ou déprimés. Le stress joue également un grand rôle dans nos comportements alimentaires. Il nous donne envie de plats riches, car ces préparations font en sorte de diminuer la diffusion du cortisol, l'hormone du stress.

Les chercheurs se sont aperçus que les adultes qui avaient l'habitude de se réfugier dans la nourriture sucrée et grasse pour se consoler étaient aussi en tant que bébé réconforter systématiquement par de la nourriture. Le réconfort procuré par un sein maternel, un biberon ou une tétine est ancré dans leur cerveau et leur donne des signaux positifs.

Ce que nous trouvons délicieux est ainsi grandement lié à ce que nous mangions petits. Nos souvenirs d'enfance concernant la nourriture nous poursuivent. Souvent, ils se rapportent à des choses sucrées, grasses et plus rarement à une assiette de carottes ou de chou-fleur.

Ce qui a pour conséquence que ceux que l'on nomme les "mangeurs émotionnels" se ruent plus facilement sur des plats riches en calories, avec comme résultat, un surpoids. Certains sont alors "accros" au chocolat, car ils ont surtout une envie de ressentir l'expérience et les sentiments de plaisir que le chocolat leur procure.

Une affaire marketing

Les producteurs de l'industrie alimentaire ont bien étudié et compris ces mécanismes à l'oeuvre avec ce genre de produits et nous influencent à davantage en consommer. Leurs campagnes marketing sont bien réfléchies dans ce but en mettant bien en avant l'odeur, le goût et l'aspect d'un aliment, mais aussi sa texture en bouche, sa consistance ou sa température. Des propriétés qui vont venir titiller nos sens et nous faire craquer, encore une fois.

Et il n'y a pas de secrets, les produits alimentaires qui ont l'aspect le plus agréable sont souvent les plus gras. La plupart du temps, les produits destinés aux plus jeunes contiennent beaucoup de sucres afin de les rendre vite "accros", jusqu'à l'âge adulte.

Carine Maillard (Trad/Ca.L)

Nos partenaires