Pour éviter le cancer, travaillez debout !

17/06/14 à 11:15 - Mise à jour à 11:15

Source: Le Vif

On connait depuis un certain temps les causes du cancer comme la pollution ou le tabagisme, mais la position assise prolongée peut aussi engendrer certains types de cette maladie. D'où l'idée de plus en plus répandue aux USA de travailler debout.

Pour éviter le cancer, travaillez debout !

© iStock

"Sitting is the new smoking", disent les Américains, chaque heure passée sur une chaise au bureau ou dans son divan devant la télévision réduirait notre espérance de vie de...22 minutes, soit deux fois plus qu'une cigarette. Lorsque nos muscles, en particulier ceux des jambes, sont longtemps immobiles, la circulation ralentit et notre corps utilise moins de sucre de notre sang, brûlant ainsi moins de graisses, ce qui augmente notre risque de maladie cardiaque et de diabète, en plus de maux de dos et de courbatures diverses.

Une étude publiée dans The Journal of National Cancer et dont parle cette semaine le Time, révèle aussi que les personnes qui passent la plus grande partie de leur journée en position assise ont un risque accru de 66% de contracter un cancer par rapport aux personnes moins sédentaires. Ses auteurs, des scientifiques de la Washington University School of Medicine, ont analysé les données d'une quarantaine d'études dans lesquelles des volontaires étaient interviewés sur leurs habitudes quotidiennes et leur santé, les chercheurs ont trouvé un lien entre le fait de rester assis et l'apparition de certains cancers. Et, malheureusement, pratiquer régulièrement un sport n'aurait pas beaucoup d'incidence sur cette fatalité, révélait récemment le site Slate.fr.

Une hausse de 54% des cancers du côlon, 66% des cancers de l'endomètre

La sédentarité est ainsi associée à une hausse de 24% des cancers du côlon, 32% des cancers de l'endomètre, et 21% des cancers du poumon. Une habitude précise comme regarder la télévision a été associée à une hausse de 54% de risque du cancer côlon et de 66% pour le cancer de l'endomètre. De plus, pour toutes les deux heures supplémentaires passées en position assise sur une journée, le risque est accru de 8% pour le cancer du côlon et de 10% pour celui de l'endomètre. Explications : rester assis engendre une prise de poids, l'obésité peut ainsi renforcer des processus responsables de cancers comme des inflammations et favoriser certaines hormones liées à des tumeurs, c'est surtout le cas pour le cancer de l'endomètre. Un surpoids peut aussi mener à des carences en vitamine D, ce qui peut causer le cancer du côlon. Les personnes qui passent de nombreuses heures à regarder la télévision sont aussi plus sujettes à des cancers car elles ont l'habitude de boire des boissons sucrées et de la nourriture industrielle qui favorisent l'obésité et peuvent contenir des agents cancérigènes. Aucun lien n'a cependant été trouvé entre la sédentarité et d'autres types de cancers comme celui du sein ou de la prostate. Le docteur Graham Colditz, dans l'éditorial de l'étude, met aussi l'accent sur la différence entre être physiquement actif et être sédentaire. " Etre simplement actif n'est pas suffisant, il est aussi important de moins s'asseoir. Mais la plupart des messages de santé publique ne font pas assez cette distinction", déclare-t-il. " Etre assis ne doit plus être une habitude" conclut-il.

Juché sur un tapis roulant

Comment y remédier? Tout simplement en se levant le plus souvent possible pendant la journée. Il y a de nombreux moyens d'être plus mobil au quotidien, que ce soit au bureau ou à la maison. Le site Walking About conseille de faire des pauses régulières (toutes les 30 minutes), de passer ses coups de fil en marchant, de se dégourdir les jambes pour aller chercher un café, aller parler avec un collègue au lieu de lui envoyer un mail, faire une petite promenade digestive après le lunch et ne surtout pas manger assis devant son ordinateur, d'imprimer ses documents sur une imprimante située à quelques mètres de son poste de travail et même de porter un podomètre pour voir le nombre de pas réalisés en une journée et se motiver à en faire plus.

Aux Etats-Unis, de plus en plus d'entreprises proposent de travailler debout, comme cet Américain qui travaille dorénavant debout devant son ordinateur, en utilisant un clavier à hauteur de poitrine. L'employé, très sportif à la base, relate sur son blog les multiples bienfaits de cette nouvelle habitude qu'il a prise il y a deux ans: moins de maux de dos, jambes plus musclées, mobilité accrue sans ressentir plus de fatigue en fin de journée. Mais aussi quelques effets secondaires : "Rester assis pendant plus de deux heures m'est désormais inconfortable," explique-t-il. Plus extrêmes, des concepteurs ont imaginé des postes de travail juchés sur tapis roulant. Une partie des salariés de Google ou Facebook s'y seraient déjà convertis...

En savoir plus sur:

Nos partenaires