Pour bien dormir, à quelle heure faut-il prendre son dernier café?

20/11/13 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

Source: Le Vif

Une consommation tardive de café dans la journée entraîne chez les cobayes une carence de sommeil d'une heure. Une carence qui passe toutefois inaperçue, selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine, puisque les cobayes ont l'impression d'avoir passé une nuit aussi longue que d'ordinaire.

Pour bien dormir, à quelle heure faut-il prendre son dernier café?

© Reuters

Quand peut-on prendre son dernier kawa de la journée sans perturber son sommeil? Question existentielle qui vient peut-être de trouver son épilogue. Ainsi, la consommation de café dans l'après-midi, même six heures avant d'aller se coucher, ferait perdre une heure de sommeil, sans que l'on s'en rende compte, selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine.

"Boire une tasse de café en fin d'après-midi est aussi néfaste pour le sommeil que d'en boire avant d'aller se coucher", souligne le professeur Christopher Draken, un des auteurs de l'étude et également spécialiste du comportement.

Une étude portant sur 12 volontaires

Des membres du Centre de recherche sur les troubles du sommeil de l'hôpital Henry-Ford de Détroit, aux Etats-Unis, ont mis au point une expérience scientifique pour arriver à cette conclusion. 12 volontaires ayant un sommeil normal ont pris part à cet essai (c'est d'ailleurs l'un des écueils, l'échantillon étant relativement faible).

4 jours d'affilée, les cobayes devaient s'abstenir de boire du café et avaler quotidiennement trois comprimés, et ce à des heures différentes: le premier, six heures avant d'aller se coucher, le deuxième trois heures avant et enfin le dernier, au moment d'aller se coucher.

Trois comprimés administrés: deux placebos et une dose de caféine

A chaque fois, l'un des comprimés contenait une dose de 400mg de caféine, soit l'équivalent de deux à trois tasses de café moulu, et les deux autres un placebo, c'est-à-dire une substance neutre. Les volontaires ignoraient bien entendu le contenu des comprimés. Au quatrième jour, seuls des comprimés contenant du placebo ont été administrés. L'objectif était de faire une comparaison avec une nuit sans caféine.

Les scientifiques ont eu recours à des données objectives avec un appareil qui enregistrait les données du sommeil. Ils ont également utilisé des données subjectives puisque les volontaires tenaient quotidiennement un journal dans lequel ils exprimaient leurs impressions.

Une perte de sommeil inconsciente

Cette étude a démontré l'effet néfaste du café pris peu de temps avant d'aller se coucher. Ce qui est une lapalissade puisque la Commission européenne, dans une étude publiée en 2011, était arrivée aux mêmes conclusions. Mais là où cette étude va plus loin, c'est dans la démonstration de l'effet néfaste sur le sommeil du café consommé dès la fin de l'après-midi. Même prise six heures avant d'aller se coucher, la caféine réduit la durée de sommeil d'environ une heure par rapport à une journée sans caféine. "Cette perte de sommeil, répétée sur plusieurs nuits, peut avoir des effets néfastes sur l'attention en journée", notent les scientifiques dans leurs conclusions.

Le principal enseignement de cette étude est le fait que cette carence de sommeil passe complètement inaperçue pour les cobayes, qui ont ainsi l'impression de passer une nuit normale.


Nos partenaires