Pink Ribbon teste les connaissances des femmes sur le cancer du sein

24/09/13 à 16:50 - Mise à jour à 16:50

Source: Le Vif

L'association de prévention du cancer du sein met l'accent sur la prise de conscience au sujet de la maladie en lançant un test en ligne. Il a été présenté ce mardi à l'occasion du lancement de la campagne 2013 appelée "amies pour la vie", en présence des vice-premiers ministres Laurette Onkelinx, marraine de Pink Ribbon, Alexander de Croo et Joëlle Milquet.

Pink Ribbon teste les connaissances des femmes sur le cancer du sein

Ce test est disponible sur http://www.pinkribbonamiespourlavie.be/testez-votre-connaissance/ © Think Stock

L'association invite ainsi toutes les femmes à tester leurs connaissances, au travers d'un questionnaire en ligne composé de douze vrai ou faux à propos des contre-vérités qui circulent, comme celle selon laquelle une tumeur détectée au sein est automatiquement synonyme de cancer.

En plus de dissiper les malentendus liés à la maladie, Pink Ribbon souhaite créer "une communauté de personnes solidaires dans le combat contre le cancer du sein". Sur son site web, l'association encourage les femmes à s'inscrire comme "amies pour la vie" et à s'engager dans le combat contre le cancer du sein. Une amie pour la vie Pink Ribbon doit "tenter d'entamer le dialogue concernant le cancer du sein avec ouverture et respect, chaque fois que les circonstances le permettent", peut-on lire sur ce site. Elle doit aussi "s'engager à convaincre le plus possible de femmes à s'enregistrer et faire le test de connaissance concernant le cancer du sein, parce qu'une bonne information est vitale dans le combat contre le cancer du sein".

En Belgique, près de 100.000 nouveaux cas sont détectés chaque année. Chaque jour, 26 femmes apprennent qu'elles sont touchées, tandis que six patientes décèdent. Les hommes ne sont pas épargnés par la maladie, même s'ils représentent moins de 1 % des cas.

Du soutien, mais aussi de la prévention et du dépistage

Rosette Van Rossem, du comité de gestion du Fonds Pink Ribbon, veut donner de l'espoir. Elle rappelle que des résultats sont obtenus en "se mobilisant sur trois fronts: la prévention, le dépistage et le soutien aux patientes".

De simples gestes quotidiens permettraient d'éviter un cancer du sein sur trois, comme bouger au moins 30 minutes par jour, surveiller son poids, son alimentation et limiter l'alcool à une seule consommation par jour. Le dépistage reste lui aussi primordial, car grâce à un diagnostic précoce, neuf femmes sur dix sont en vie après cinq ans, et définitivement guéries pour la plupart. Pour augmenter les chances de diagnostiquer la maladie le plus tôt possible, les femmes âgées de 50 à 69 ans sont d'ailleurs invitées à un mammo-test gratuit tous les deux ans.

L'impact sur la vie professionnelle , l'autre élément clé de la campagne

L'impact du cancer du sein sur la vie professionnelle est le thème de l'appel à projet lancé par le Fonds Pink Ribbon. L'an dernier, c'est le projet "Family Hope", dédié à la "problématique de la fertilité et le désir d'enfant" chez les patientes qui avaient été sélectionnées. Grâce au soutien de l'association, un site internet autour de cette thématique a été mis sur pied en collaboration avec tous les centres universitaires du pays.

Les projets pour cette année peuvent être déposés jusqu'en octobre, mois international du combat contre le cancer du sein. Le résultat sera connu fin décembre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires