Pieds : Podologue, pédicure, orthopédiste, lequel choisir ?

11/09/16 à 10:50 - Mise à jour à 10:53

Source: Bodytalk

Les pieds, de par leur fonction, encaissent bien des chocs et des épreuves ! Et quand ils nous font souffrir, nous pouvons être appelés à consulter. Mais qui ? Tout dépend de la problématique, mais parmi les spécialistes du pied, il y a les podologues.

Pieds : Podologue, pédicure, orthopédiste, lequel choisir ?

© istock

À une époque, entre l'orthopédiste et la pédicure, il n'y avait rien. Le premier traitant les pathologies "internes" du pied (problèmes osseux, tendineux, musculaires, en plus des malpositions du pied, par exemple) ; la deuxième spécialité se chargeant des soins des pieds, essentiellement à des fins esthétiques. Ensuite, est apparue la pédicure médicale, qui s'est occupée de traiter les pathologies externes du pied : les affections du pied et des ongles, comme les kératoses ou les mycoses pour les problèmes cutanés, ou les affections des ongles, les ongles incarnés ou encore les mycoses unguéales, par exemple.

Pieds : Podologue, pédicure, orthopédiste, lequel choisir ?

© DR

La podologie est une spécialité qui mêle à la fois l'orthopédie sur certains aspects, et la pédicure médicale, avec également la possibilité d'aller plus loin dans les soins.

Du pied diabétique à l'orthèse

Le podologue a une formation plus poussée que le pédicure médical, puisqu'il est reconnu en Belgique depuis 2001 comme détenteur d'une profession paramédicale, après avoir obtenu un diplôme de bachelier en podologie-podothérapie (3 ans d'études après la fin des secondaires, dans une haute école ainsi que plusieurs heures de stage en polyclinique ou en salle d'opération). Le podologue va en effet plus loin car, outre la prise en charge des pathologies externes, il peut effectuer des actes paramédicaux, notamment le soin des pieds diabétiques. C'est d'ailleurs la seule intervention du podologue qui bénéficie d'un remboursement Inami, dans le cadre d'un trajet de soins de la personne diabétique.

Par ailleurs, il empiète quelque peu sur les plates-bandes de l'orthopédiste, puisqu'il s'intéresse également aux problèmes internes du pied ou qui trouvent leur origine dans le pied et ont un impact plus haut dans le corps, dans une chaîne qui remonte vers le genou, la hanche ou le dos.

L'une des réponses à ces plaintes peut passer par le port de semelles orthopédiques, ou orthèses plantaires, qui peuvent être prescrites tant par le podologue que par un orthopédiste (lire l'article à la page suivante). Cependant, il y a une nuance importante : une intervention de la mutuelle n'est prévue que lorsque ces semelles ont été prescrites par un orthopédiste et que c'est lui qui s'est chargé de les fournir ou qu'elles ont été fabriquées chez un bandagiste. Le remboursement n'est donc pas accordé si la demande émane d'un podologue ou si c'est lui qui fournit les semelles... Le remboursement est d'environ 50 euros pour un prix moyen de 100 à 120 euros. La consultation du podologue ne bénéficiera pas non plus d'une intervention de la mutuelle si elle ne s'inscrit pas dans le trajet de soins pour diabétiques. Cependant, certaines assurances complémentaires peuvent intervenir, parfois à des taux de remboursement très intéressants...

Pieds : Podologue, pédicure, orthopédiste, lequel choisir ?

© DR

Qui consulter ?

Face à des problèmes cutanés ou d'ongles (comme des ongles incarnés) au niveau du pied, bénins, un pédicure peut suffire. Si le problème est plus grave et requiert des soins plus importants (pied diabétique), il est alors recommandé de consulter une pédicure médicale ou, pour obtenir un remboursement dans le cadre des trajets de soins, un podologue. Enfin, si vous avez des problèmes de pieds plats, de douleurs à la marche, au genou, à la hanche, au dos, consultez un médecin. Vous pouvez le choisir : vous pouvez opter directement pour un orthopédiste qui fera tous les tests nécessaires et évaluera le meilleur traitement. Mais si vous avez déjà un médecin - généraliste, de sport... - et s'il le juge nécessaire, il pourra alors vous référer chez un podologue pour qu'il évalue si vous avez besoin de semelles orthopédiques. L'essentiel étant de consulter un professionnel de qualité, quelle que soit sa formation.

Par Carine Maillard

En savoir plus sur:

Nos partenaires