Pas de Nobel de Médecine cette année suite au scandale qui touche un chirurgien italien?

04/09/16 à 14:29 - Mise à jour à 14:32

Source: Le Journal Du Médecin

"Demain, un deuxième rapport d'enquête interne sur les malversations de Paolo Macchiarini sera publié", annonce le chirurgien ORL Pierre Delaere de l'UZ Leuven. Cela va certainement faire vaciller l'Institut Karolinska sur ses fondements. Il y aura un impact probable au niveau du prix Nobel.

Pas de Nobel de Médecine cette année suite au scandale qui touche un chirurgien italien?

© DR

D'un premier rapport interne, il apparaissait en effet que Macchiarini avait abusé son patient d'une manière scandaleuse. Avec des conséquence fatales. Le rapport conclut que l'Institut Karolinska n'aurait jamais dû l'engager.

Pour rappel, Paolo Macchiarini devint mondialement célèbre lorsqu'il implanta pour la première fois un implant trachéal recouvert de cellules souches. Il fut désigné dans les grands médias mais aussi dans des revues médicales prestigieuses comme le Lancet comme "le" champion de la thérapie à base de cellules souches.

Pierre Delaere a été en revanche le premier à le mettre sous le feu de la critique, tant dans la presse générale que spécialisée. Déjà en 2009, dans le Lancet, Delaere s'est posé des questions sur les pratiques du chirurgien star italien.

La réalité pourrait toutefois être encore pire que ce qu'on pensait puisque sur les trois patients opérés par Macchiarni à Stockholm, deux sont décédés et un troisième a été placé après l'opération en 2012 aux soins intensifs et y est encore.

D'autres scientifiques se sont entretemps rangés derrière les lourdes réserves de Deblaere. Au coeur même de l'Institut Karolinska, la critique grandit. Car l'affaire a des suites : interdit d'opérer en 2013 à l'hôpital de Stockholm, le chirurgien a trouvé des opportunités en Russie et aux Etats-Unis avec des conséquences aussi catastrophiques.

Mais l'institution suédoise n'est pas épargnée car, même démissioné en tant que chirurgien, le médecin italien a vu en 2015 son contrat renouvelé comme "chercheur" "alors que les preuves s'amoncelaient sur le fait que Macchiarini est scientifiquement un imposteur", précise le Pr Delaere.

Pas de prix Nobel?

Au début 2016, une première bombe a éclaté. Suite à un documentaire suédois accablant sur le médecin italien, dans lequel le Dr Delaere explicitait déjà ses arguments, Karolinska a mené deux enquêtes indépendantes : une sur le rôle de l'hôpital Karolinska et une sur l'Institut Karolinska. Ces enquêtes remettaient en question le comité de direction de l'Institut de recherche. Le recteur et le vice-recteur, d'ailleurs, en tirèrent les conclusions et démissionnèrent.

Le nouveau rapport qui paraîtra demain sera destructeur pour l'Institut Karolinska et le dommage pour sa réputation extrêmement important avec également des dommages collatéraux sur le comité du prix Nobel. Déjà, Urban Lendahl a démissionné de son poste de secrétaire général de l'Assemblée Nobel car il était impliqué dans l'engagement de Macchiarini. D'autres membres du comité Nobel qui attribuent le Nobel de médecine sont touchés par l'affaire. Delaere : "Certaines voix se font entendre en Suède pour mettre en place un moratoire et ne pas attribuer le Nobel cette année."

Macchiarini peut être qualifié du plus grand imposteur de ces dernières années ayant pu se frayer un chemin au sein d'un institut aussi prestigieux que le Karolinska.

Nos partenaires