Nouveaux logo et site web pour les 50 ans du Centre Antipoisons

21/11/13 à 10:53 - Mise à jour à 10:53

Source: Le Vif

A l'occasion de ses 50 années d'existence, le Centre Antipoisons a lancé jeudi un nouveau logo et un site web repensé, présentant au passage un bilan de son activité et des nouvelles "tendances" en matière d'intoxication.

Nouveaux logo et site web pour les 50 ans du Centre Antipoisons

© centreantipoisons.be

Quotidiennement, 140 personnes en moyenne composent le numéro gratuit (070 245 245) permettant de bénéficier des conseils d'un médecin. Le Centre Antipoisons a aujourd'hui dépassé le cap des 1.450.000 appels, provenant de citoyens ou de professionnels de la santé confrontés à des problèmes d'intoxication.

Concernant les motifs d'appel, il apparaît que les enfants continuent au fil des ans à représenter une très grande part (44%, dont 61% de 1-4 ans) des cas d'intoxication présumée poussant une personne à téléphoner au Centre Antipoisons. Beaucoup d'accidents restent également dus à des erreurs dans la prise ou l'administration de médicaments, selon les propos du Dr Martine Mostin, directrice générale du Centre.

Elle pointe parmi les nouveautés les questions soulevées par le commerce de médicaments par internet, phénomène relativement récent. "L'accès à la composition des produits vendus (sur le web, ndlr) est souvent problématique", précise Martine Mostin. Si beaucoup de produits dangereux (pesticides, peintures au plomb...) ont petit à petit disparu des étalages, certains médicaments fort utilisés aujourd'hui peuvent poser problème en cas de surdosage. C'est le cas du paracétamol, qui a remplacé l'aspirine pour traiter la fièvre chez l'enfant. "Le paracétamol est un médicament particulièrement dangereux en surdosage, tant aigu que chronique, en raison de sa toxicité pour le foie", prévient Martine Mostin.

Nos partenaires