"Nous sommes en train de perdre la bataille contre Ebola"

17/10/14 à 20:30 - Mise à jour à 20:30

Source: Belga

Le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim a estimé vendredi que "nous (étions) en train de perdre la bataille" face au virus Ebola, faute de solidarité internationale suffisante.

"Nous sommes en train de perdre la bataille contre Ebola"

© Belga

"Nous sommes en train de perdre la bataille", a-t-il dit lors d'une conférence de presse au siège de l'OCDE à Paris. "Certains pays ne se préoccupent que de leurs propres frontières", ce qui est "très inquiétant" selon M. Kim, pour qui "nous n'avons toujours pas pris conscience de la solidarité nécessaire" au niveau international. Il a toutefois salué les efforts des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni.

La Banque mondiale a récemment jugé que l'épidémie pourrait coûter 32 milliards de dollars à l'Afrique. L'ONU a reçu jusqu'ici 38% de son appel de fonds de près d'un milliard de dollars destiné à faire face aux besoins humanitaires liés à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, a indiqué vendredi un porte-parole de l'OCHA (Bureau des Affaires humanitaires de l'ONU). "Il faut y ajouter 217 millions de dollars promis, mais qui ne sont pas encore arrivés sur les comptes bancaires", a-t-il précisé. Avec ces promesses de dons, l'ONU a atteint 60% des fonds requis.

La fièvre hémorragique Ebola a fait 4.555 morts sur 9.216 cas enregistrés dans sept pays (Liberia, Sierra Leone, Guinée, Nigeria, Sénégal, Espagne et Etats-Unis), selon le dernier bilan publié vendredi par l'Organisation mondiale de la santé(OMS).

En savoir plus sur:

Nos partenaires