Nestlé retire plusieurs produits de la vente dans des pays du sud de l'Europe

19/02/13 à 18:37 - Mise à jour à 18:37

Source: Le Vif

Les géants mondiaux de l'agro-alimentaire, comme le Suisse Nestlé ou le brésilien JBS, ont annoncé le retrait de plusieurs produits en raison du scandale de la viande de cheval faussement étiquetée boeuf, mettant en cause un nombre croissant de fournisseurs en Europe.

Nestlé retire plusieurs produits de la vente dans des pays du sud de l'Europe

© Reuters

France, Portugal, Espagne, Italie: le numéro 1 mondial de l'alimentation Nestlé a annoncé en moins de 24 heures qu'il retirait de la vente des plats suspects dans quatre grands pays du sud de l'Europe.

Mardi, Nestlé a annoncé depuis sa filière portugaise qu'il retirait du marché au Portugal et en France des lasagnes contenant des traces de viande de cheval. Ces produits retirés ne sont pas seulement des plats proposés en magasin mais aussi des plats distribuées à des hôtels, des restaurants ou des cafés, selon un porte-parole de Nestlé au Portugal.

Nestlé avait également décidé lundi soir de retirer "immédiatement" de la vente en Espagne et en Italie des raviolis et des tortellinis vendus sous l'appellation Buitoni Beef Ravioli et Beef Tortellini. Le groupe suisse avait alors montré du doigt une société allemande, H.J. Schypke, sous-traitant de son fournisseur JBS Toledo.

Cette société allemande a rejeté mardi toute responsabilité concernant la présence de viande de cheval dans des produits censés contenir du boeuf.

JBS, leader mondial de la transformation du boeuf, a souligné que Schypke, qu'il présente comme un "fabricant traditionnel de produits à base de viande transformée", "ne fait en aucune manière partie" de son groupe.

Le géant brésilien a annoncé qu'il allait provisoirement cesser de commercialiser de la viande européenne, après que son nom eut été mentionné dans le scandale. Cette mesure est valable "tant que la confiance n'aura pas été restaurée dans la chaîne logistique du boeuf européen", a indiqué JBS.

En savoir plus sur:

Nos partenaires