Manger gras n'est pas mauvais pour la santé

29/11/13 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Le Vif

Le gras ne serait pas mauvais pour la santé, selon Mark Hyman, médecin nutritionniste, qui rapporte plusieurs études pour étayer son propos dans le Huffington Post.

Manger gras n'est pas mauvais pour la santé

© Thinkstock

En réalité, le vrai coupable des kilos superflus et des maladies cardiovasculaires serait le sucre et non la graisse. Une étude publiée en 2010 dans l'American Journal of Clinical Nutrition, rapportait déjà qu'il n'existe pas de lien de causalité entre les maladies du coeur et la consommation de graisses saturées.

Un article du British Medical Journal, datant du mois d'octobre, affirme que les graisses saturées ont été diabolisées depuis les années 70 lorsqu'une étude avait fait la corrélation entre la consommation de graisse et le taux de maladies cardiovasculaires. "Mais corrélation ne veut pas dire causalité", commente Aseem Malhotra, cardiologue à l'Hôpital Universitaire Croydon à Londres.

Aucune étude récente n'a pu prouver qu'il y avait un lien entre les graisses saturées et les maladies du coeur. Au lieu de cela, il est apparu que la graisse avait même un effet protecteur.

Une des premières études sur l'obésité, publiées dans le Lancet en 1956, comparait trois groupes soumis à des régimes différents. L'un consommait 90 % de matière grasse, l'autre 90 % de protéines et le dernier 90 % de glucides. Contre toute attente, la plus grande perte de poids a été constatée dans le groupe qui consommait de la graisse.

Le docteur Malhotra affirme également qu'adopter un régime méditerranéen après une crise cardiaque serait trois fois plus efficaces que la prise de médicaments.

Le professeur David Haslam , président du Forum national sur l'obésité de la Grande-Bretagne a déclaré affirme de son côté qu'"il est extrêmement naïf (...) d'imaginer qu'une calorie de pain, de viande et d'alcool, serait traitée de la même manière par les systèmes incroyablement complexes de notre corps." Les études actuelles prouvent, selon lui, que les glucides raffinés et le sucre en particulier sont, en fait, coupables de l'accumulation des graisses dans le sang.
D'autres chercheurs ont établi que bien qu'il soit vrai que diminuer la consommation de graisses saturées peut faire baisser le cholestérol, cela diminue en réalité le "bon" cholestérol qui ne pose aucun problème. Or, quand les gens mangent moins de gras, ils ont tendance à manger plus d'amidon ou de sucre, ce qui augmente le risque de "mauvais" cholestérol qui cause les crises cardiaques.

Une autre étude, datant de 2009, a prouvé que 75 % des patients hospitalisés pour une crise cardiaque n'avait pas un taux de cholestérol anormal. Ils avaient en revanche un pré-diabète ou un diabète de type 2.

"Le gras ne vous rend pas gros. Le sucre vous rend gros. Manger du bon gras peut en fait vous aider à rester en bonne santé. Alors mangez des matières grasses de bonne qualité, et des aliments frais et non industriels, et ne vous inquiétez pas du reste !", conclut Mark Hyman, médecin nutritionniste auteur de l'article du Huffington Post, qui conseille de consommer des graisses de bonne qualité telles que les avocats, les noix, les poissons gras et l'huile d'olive.

Nos partenaires