Maggie De Block: "Nous devons nous tenir prêts à faire face à des cas d'infection d'Ebola"

17/10/14 à 18:19 - Mise à jour à 19:36

Source: Belga

La ministre de la Santé publique Maggie De Block a désigné vendredi le docteur Erika Vlieghe coordinatrice nationale Ebola. Le docteur Vlieghe dirige le département des maladies tropicales de l'hôpital universitaire d'Anvers. Le docteur Daniel Reynders, chef de service Relations internationales et Urgences sanitaires du SPF Santé publique, a été nommé comme coordinateur-adjoint.

Maggie De Block: "Nous devons nous tenir prêts à faire face à des cas d'infection d'Ebola"

© Reuters

"Le risque d'une épidémie en Belgique est très faible. Mais nous devons nous tenir prêts à faire face à des cas d'infection et prodiguer des soins adaptés", a indiqué Mme De Block. "La coordination entre les autorités, des entreprises telles que Brussels Airlines et d'autres pays sera désormais centralisée."

Le dr Vlieghe aura pour rôle de conseiller la ministre de la Santé publique en tant que coordinatrice Ebola. Elle pilotera l'équipe de coordination Ebola au niveau scientifique et médical. Elle sera également responsable de la gestion générale et coordonnera le flux d'information vers les professionnels et le grand public: "notre but est de communiquer de façon transparente avec le public mais aussi les établissements tels que les aéroports", souligne le dr Vlieghe.

"Les procédures existantes vont également être améliorées", a annoncé la coordinatrice nationale Ebola. Le screening des passagers pourrait notamment être mis en place dans les aéroports belges dans le cadre de ces nouvelles adaptations. "Nous allons rapidement mettre au point des mesures plus concrètes. Les manuels ne suffisent pas. Il faut informer davantage le public ainsi que les professionnels de la santé", conclut dr Vlieghe.

Spécialiste en maladies infectieuses, Erika Vlieghe travaille pour l'Institut de Médecine Tropicale à Anvers et à l'hôpital universitaire d'Anvers où elle traite des patients, donne des formations et fait de la recherche clinique. Elle est membre du Conseil Supérieur de la Santé, concernant Ebola, indique le communiqué du SPF Santé publique.

Le docteur Daniel Reynders est spécialisé en santé publique et médecine tropicale. Il représente la Belgique auprès de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et des institutions européennes. Il a une grande expérience des crises sanitaires internationales, selon le communiqué.

Les bagages en provenance des pays touchés seront examinés par une société spécialisée

"Brussels Airport Company a décidé que les bagages en provenance des régions touchées par Ebola (Freetown au Sierra Leone, Conakry en Guinée et Monrovia au Liberia) seraient inspectés par une société spécialisée afin de rechercher la présence de fuites de liquides", annonce la société dans un communiqué vendredi.

"Pour répondre aux préoccupations relatives aux manipulations de bagages, les procédures existantes pour faire face aux risques biologiques ont été complétées par une mesure additionnelle", indique Brussels Airport. Les bagages en provenance des pays touchés seront désormais scannés par une société spécialisée afin de rechercher la présence de fuites de liquides. En cas de fuite, les bagages seront détruits.

Cette mesure, qui vient s'ajouter aux sessions d'informations dispensées au personnel et aux directives existantes du SPF Santé publique, était demandée par les syndicats. Ces derniers n'écartaient pas le risque d'actions si aucune décision n'était prise à l'issue d'une rencontre entre le SPF, les autorités aéroportuaires et les syndicats, prévue vendredi à 16H00.

Jeudi, quelque 252 bagages d'un vol Brussels Airlines, provenant d'Afrique de l'Ouest, n'ont pas pu être livrés à temps. Le traitement des bagages a été perturbé par une action menée par l'Union belge des transports (UBT) qui a appelé les bagagistes à arrêter de décharger les avions en l'absence d'informations concernant la prévention en matière de contamination au virus Ebola.

Les syndicats de Brussels Airport rencontreront lundi la coordinatrice nationale Ebola

La coordinatrice nationale Ebola, le docteur Erika Vlieghen, rencontrera les syndicats, le personnel et les autorités de Brussels Airport lundi matin à 9H00. Les syndicats demandent que les passagers en provenance des pays touchés par le virus soient examinés à leur arrivée sur le sol belge.

"Nous sommes contents de la décision de Brussels Airport", prise vendredi, "de scanner les bagages arrivant des pays à risque", a indiqué Olivier Van Camp du Setca à l'agence Belga. "Mais nous voulons que les passagers soient également examinés, comme c'est le cas en France et aux Etats-Unis par exemple."

Une demande que les syndicats, mais également les employeurs, réitéreront à la nouvelle coordinatrice Ebola lundi matin. "Si nous n'obtenons pas de réponse positive à ce sujet, nous n'excluons pas de nouvelles actions. Qu'il y ait de réels risques ou non, la situation a un aspect psychologique important tant sur le personnel que sur les passagers", conclut Olivier Van Camp.

En savoir plus sur:

Nos partenaires