Les vieux pessimistes vivent plus longtemps

28/02/13 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Le Vif

Les personnes âgées pessimistes sur leurs perspectives de bonheur futur vivent plus longtemps et en meilleure santé que celles qui se montrent optimistes, selon une étude allemande publiée jeudi.

Les vieux pessimistes vivent plus longtemps

"Les personnes âgées qui s'attendent à un degré de satisfaction limité quant à leur situation personnelle à l'avenir vivent manifestement plus longtemps et en meilleure santé que les personnes âgées qui s'imaginent un avenir en rose", écrit l'institut économique allemand DIW, citant une étude universitaire, dans un communiqué.

Les chercheurs de l'Université Friedrich-Alexander de Nuremberg (sud) se sont basés sur les données du Panel socio-économique allemand, une étude multidisciplinaire de vaste ampleur (30.000 personnes) menée depuis 1984. Ils ont étudié les réponses données chaque année entre 1993 et 2003 par les personnes sondées sur leur état de satisfaction actuel et sur leur estimation à un horizon de cinq ans. Ils ont ensuite vérifié si ces attentes s'étaient réalisées ou non.

Il en ressort que 43% des sondés les plus âgés s'étaient montrés trop pessimistes, 25% avaient raison et 32% avaient été trop optimistes. Mais plus surprenant, l'étude a aussi montré que, dans ce dernier groupe, le risque de dégradation des capacités physiques était plus élevé et le risque de mourir était 10% plus important chez les personnes les plus optimistes.

"Il est probable que le fait d'être plus pessimiste quant à son avenir incite les personnes âgées à prendre davantage soin de leur santé et à se montrer plus prudent vis-à-vis du danger", suggère Frieder Lang, directeur de l'institut de psychologie gérontologique de l'Université de Nuremberg. Parmi les personnes interrogées dans le panel, les plus jeunes sont ceux qui se montrent le plus excessivement optimistes quant à leur situation cinq ans plus tard, et ceux dans la force de l'âge sont les plus réalistes.


Nos partenaires