Les secrets du doyen de l'humanité

20/09/13 à 09:53 - Mise à jour à 09:53

Source: Le Vif

Salustiano Sanchez-Blazquez, le doyen de l'humanité, est décédé à l'âge de 112 ans. Quels étaient ses secrets ?

Les secrets du doyen de l'humanité

© Reuters

Salustiano Sanchez-Blazquez, qui selon le Guinness World Records était l'homme le plus âge de la planète, est né le 8 juin 1901 dans le petit village espagnol El Tejado de Bejar. Il est allé à l'école jusqu'à dix ans. À 17 ans, Sanchez a déménagé à Cuba et en 1920 il est allé aux États-Unis pour y travailler comme mineur et ouvrier du bâtiment.

L'homme est décédé le 13 septembre à l'âge de 112 en nous laissant (inconsciemment) quelques leçons de vie et peut-être aussi les secrets d'une longue existence.

Bananes et antidouleurs

Sanchez-Blazquez a confié au Guinness World Records qu'il devait sa longue vie à une banane et six aspirines par jour. Les effets bénéfiques des fruits sont connus. La consommation préventive d'une demi-aspirine à un âge avancé pourrait présenter des avantages. Elle réduirait les risques de certains types de cancers et diminuerait la formation de caillots de sang susceptibles de causer un infarctus ou une attaque.

Soyez passionnément curieux

Le centenaire était fasciné par la dulzaina, un instrument de musique espagnol, une variété de hautbois. Il se produisait régulièrement lors de mariages et de festivités.

Soyez humble

Salustiano a été peu impressionné par son titre de doyen de l'humanité décerné par le Guinness World Records. Pour Sanchez, vieillir n'était pas une très grande réalisation, mais simplement une partie de la vie. Peut-être que cette attitude lui a donné une vie aussi longue. Une étude a en effet révélé que notre attitude face à la vie joue un rôle important : les personnes qui craignent le tic-tac de l'horloge vivraient moins longtemps.

Trouvez l'amour et gardez-le

Sanchez, qui s'est marié en 1934 avec Pearl, aura su - comme le relèvent de nombreuses études - que le véritable amour est une clé du bonheur.

Trouvez un loisir qui vous plaît et persévérez

L'Espagnol affectionnait la détente. Selon le Guinness World Records, il aimait le jardinage, les mots croisés et jouer aux cartes avec ses amis. Plusieurs recherches démontrent que le jardinage atténue le stress et les symptômes de dépression. Et jouer aux cartes favorise le contact social qui améliore le bien-être.

En savoir plus sur:

Nos partenaires