"Les oiseaux migrateurs ne propagent pas la grippe aviaire"

23/11/14 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Source: Belga

Selon l'association flamande de protection de la nature Natuurpunt, le risque que le virus de la grippe aviaire de type H5N8 soit propagé par les oiseaux migrateurs est extrêmement faible.

"Les oiseaux migrateurs ne propagent pas la grippe aviaire"

© iStock

"Pour le premier cas néerlandais, c'est même exclu, car il s'agit de poulets élevés à l'intérieur", souligne Walter Roggeman de Natuurpunt. "En plus, il y a des dizaines de transports de volailles difficilement traçables, ce qui montre que le risque que la contamination se propage sans l'intervention d'un oiseau sauvage est bien plus grand."

Natuurpunt rappelle encore qu'aucune grippe aviaire hautement pathogène n'a jamais été constatée en Belgique chez des oiseaux sauvages ou migrateurs. "Depuis la grande crise de 2005, environ 3.000 oiseaux sont testés chaque année, et aucun cas positif à la variante dangereuse pour l'homme n'a été détecté jusqu'à présent", ajoute M. Roggeman. "Des variantes moins pathogène, inoffensives, sont effectivement découvertes de temps en temps, moins de dix par an.

La probabilité qu'un oiseau contaminé lâche une fiente et que celle-ci soit ingurgitée par un poulet ou un canard domestique, est donc très faible, mais jamais totalement nulle". Selon M. Roggeman, la variante H5N8 du virus a été découverte pour la première fois début 2014 dans un élevage de volailles en Corée du Sud. Il est ensuite apparu en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas.

"Aucun cas n'a pour l'instant été découvert en Russie, ce qui plaide à nouveau contre une propagation par des oiseaux sauvages. On ne connaît pas encore de vol migratoire direct entre la Corée et l'Europe occidentale."

Nos partenaires