Les jeunes consomment de plus en plus de psychotropes et d'antipsychotiques

26/12/16 à 17:27 - Mise à jour à 17:26

Source: Belga

La consommation de psychotropes et d'antipsychotiques chez les moins de 18 ans a fortement augmenté au cours des dix dernières années, a indiqué la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Maggie De Block, en réponse à une question parlementaire.

Les jeunes consomment de plus en plus de psychotropes et d'antipsychotiques

© iStock

Chez les jeunes de la tranche d'âge de 12 à 17 ans, le nombre de "Daily Defined Doses" (DDD) pour des psychotropes et antipsychotiques délivrés en officine a cru respectivement de 509.654 à 992.328 et de 740.924 à 988.476 par an pour la période allant de 2006 à 2015. Les chiffres pour les jeunes de 6 à 11 ans ont progressé au cours de la même période de 81.180 à 84.851 DDD pour les psychotropes et de 207.895 à 339.350 DDD pour les antipsychotiques, a précisé Mme De Block (Open Vld), dans une réponse à une question écrite de la députée Anne Dedry (Groen).

Selon la ministre, ces données, fournies par l'Association pharmaceutique belge (APB), concernent exclusivement les médicaments remboursés. "Sur base du nombre de DDD par an il est impossible d'estimer le nombre exact de patients qui ont reçu ces psychotropes", a-t-elle souligné.

Pour l'ensemble des mineurs d'âge, le nombre de doses de méthylphénidate, qui est avec l'atomoxétine, la principale molécule entrant dans la composition des médicaments prescrits pour le traitement du trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), a cru de 2006 à 2015 de 2,28 à 4,28 millions. Mme De Block a aussi rappelé la création, fin 2012, de la plate-forme BelPEP (Belgian Psychotropics Experts Platform) dont l'objectif est de favoriser un usage adéquat et rationnel des psychotropes.

Nos partenaires