Les hôpitaux risquent de manquer de narcotiques et de se limiter aux opérations urgentes cet été

27/06/16 à 15:31 - Mise à jour à 15:40

Source: Le Pharmacien

Pour les pharmaciens hospitaliers, c'est ni plus ni moins qu' "une catastrophe" : suite à un problème dans l'usine de GSK à Parme (Italie), qui fabrique également les narcotiques de Janssen-Cilag, des difficultés d'approvisionnement devraient toucher plusieurs produits au cours des prochains mois. "Si une solution n'est pas trouvée très rapidement, les chirurgiens ne pourront réaliser cet été que les opérations urgentes", craignent les responsables des officines hospitalières.

À la suite d'un accroc "administratif" sur le site italien, plusieurs spécialités pharmaceutiques vont être à peu près indisponibles pendant plusieurs mois. En ce qui concerne les produits GSK, la Belgique ne serait pas touchée, au contraire notamment de l'Autriche et du Danemark, mais il en va tout autrement pour ceux de Janssen-Cilag. "Le cas le plus problématique est celui du piritramide (Dipridolor®), pour lequel il n'existe tout simplement aucune alter native", précise Katy Verhelle, présidente...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires