"Les grands-parents n'ont jamais été aussi nombreux"

19/11/13 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Le Vif

Armelle Le Bigot Macaux, présidente de l'Ecole des grands-parents européens (EGPE), présente les résultats d'une enquête inédite et revient sur le rôle de nos aînés et sur les principales valeurs transmises à leurs descendants.

"Les grands-parents n'ont jamais été aussi nombreux"

© Reuters

En quoi est-il important, aujourd'hui, de se pencher sur le rôle des grands-parents? Les grands-parents n'ont jamais été aussi nombreux, ni aussi présents et actifs au sein de la structure familiale. Ils jouent un rôle de soutien moral, financier, mais aussi organisationnel. Or leurs actions sont souvent passées sous silence. On a l'habitude de parler des "seniors" mais rarement des grands-parents en tant que tels. Cette enquête est inédite car, pour la première fois, nous avons décidé d'interroger trois générations. De croiser le regard des petits-enfants, des parents et des grands-parents sur le rôle de ces derniers.

Quel est le principal enseignement de ce sondage?

A la question "quelles sont les valeurs que les grands-parents doivent transmettre en priorité à leurs petits enfants?", 57% des adolescents (12-18 ans) interrogés répondent, en premier lieu, "le sens de la famille". Cela prouve à quel point la famille représente un bastion sécurisant, un lieu de réconfort et d'apaisement, dans notre société de plus en plus anxiogène. Les enfants ont également besoin de savoir d'où ils viennent, quelles sont leurs racines pour pouvoir se construire et comprendre qui ils sont.

Autre révélation étonnante: les adultes attendraient des grands-parents qu'ils transmettent à leurs petits-enfants le respect de l'autorité... S'agit-il là d'une nouveauté?

Cette valeur, qui arrive en cinquième position avec 21% des suffrages côté adultes, est effectivement en hausse (en 2009, elle ne recueillait que 8% des suffrages). Durant longtemps, les grands-parents se sont gardés d'intervenir ou d'insister sur le thème de l'autorité. Ce changement d'attitude est sans doute lié aux dérives de "l'enfant roi". Les parents, comme les grands-parents, se sont rendu compte que l'enfant a besoin de limites. Enfin, il est important de souligner que, contrairement à une idée reçue, les 12-18 ans ont encore besoin de leurs grands-parents à leur âge. Quand on leur demande ce "qu'ils aiment le plus chez eux", 49% d'entre eux répondent: "Ils ont du temps pour nous". Les grands-parents, même s'ils n'en sont pas toujours conscients, ont donc aussi un vrai rôle à jouer auprès des enfants devenus grands.

Propos recueillis par Amandine Hirou

Nos partenaires