Les Belges ont de mauvaises habitudes alimentaires

20/02/15 à 15:06 - Mise à jour à 15:24

Une équipe de chercheurs internationaux s'est penchée sur les habitudes alimentaires à travers le monde. L'étude, qui a duré une dizaine d'années, place la Belgique dans les plus mauvais élèves.

Les Belges ont de mauvaises habitudes alimentaires

/ © Reuters

The Lancet Global Health vient de publier une étude sur les habitudes alimentaires adoptées à travers les différentes nations. La recherche, s'étalant de 1990 à 2010, a été réalisée sur base de 187 pays, couvrant donc près de 90% de la population mondiale.

Comme précisé dans leur publication, les chercheurs ont évalué la consommation globale de produits alimentaires en tenant compte de l'âge, du sexe et du PIB du pays. Le but de leur étude était d' "estimer le mieux possible les habitudes nutritionnelles à travers le monde afin d'informer les politiques de ces régimes alimentaires."

De manière globale, l'étude aboutit sur une conclusion alarmante. Les spécialistes ont remarqué une plus grande hausse des mauvaises habitudes alimentaires comparativement aux bonnes habitudes dans la plupart des régions du monde.

Une échelle de 0 à 100

D'un point de vue méthodique, les chercheurs se sont intéressés à la consommation de dix produits rangés en catégories d'aliments bénéfiques ou non à la santé. Du côté des aliments sains se trouvaient notamment le lait, les légumes, le poisson ou toutes sortes de graines et céréales. Du côté néfaste se trouvaient par exemple le soda et le sel.

En fonction de la consommation de ces produits, les pays obtenaient alors une note pouvant aller de 0 à 100.

La Belgique dans les mauvais élèves

La place de la Belgique dans l'étude montre un problème significatif. Au niveau de sa consommation de nourriture malsaine, notre pays est assis sur le banc des cancres. Il fait partie des plus mauvais élèves avec l'Arménie, la Hongrie, la République Tchèque et le Kazakhstan. Si la Belgique était bien connue pour ses gaufres et son chocolat, elle endosse moins glorieusement son statut de nourriture grasse, sucrée et salée.

L'étude a également mis en avant le fait que des régions plus riches comme les États-Unis, le Canada, l'Europe de l'ouest et l'Australie consomment plus de nourriture grasse par rapport au reste du globe. Cependant, les pays bordant la Méditérannée comme la Turquie ou la Grèce consomment des aliments plus sains, comme le rapporte le Telegraph.

L'Afrique est quant à elle en tête de liste dans le classement des continents aux régimes les plus sains. Comme certains graphiques le montrent dans l'étude, les populations africaines mangent de manière abondante légumes, fruits, noix et céréales.

La Belgique dans les mauvais élèves

La Belgique dans les mauvais élèves © The Lancet Global Health

Une nécessité de changement

Le docteur Imamura, un des auteurs de la recherche, s'est exprimé sur les résultats obtenus "d'ici à 2020, les prévisions indiquent que les maladies non-transmissibles représenteront 75% du total des décès. Le fait d'améliorer ses habitudes alimentaires jouera un rôle capital dans la réduction de ce chiffre. Nos travaux vont être utiles aux gouvernements et aux organismes internationaux à travers le monde." "Des actions sont nécessaires dans différents domaines pour aider les populations à adopter des habitudes alimentaires optimales" a-t-il également ajouté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires